Le journaliste de #Martinique Première …le proche collaborateur de Serge #Letchimy et le pacte de connivence

Ça se passe comme ça en #Martinique. Le jeudi 9 avril 2015, jour de la Saint Gauthier, 16h environ, au cœur d’une gouvernance qui ne manque pas d’ingénierie, un journaliste de Martinique Première sort du bureau d’un des proches collaborateurs du Président du Conseil Régional Serge #Letchimy. L’entretien a été long.

L’homme marche d’un pas sûr, il lâche un petit sourire anodin, il est content de lui.

Quelques jours plus tard, une enquête est réalisée par téléphone du 16 au 22 avril 2015 en Martinique par l’institut #Qualistat, auprès d’un échantillon de 600 Martiniquais représentatifs de la population âgée de 18 ans et plus.

Et là, le miracle ! Alors que le chômage est au cœur des préoccupations des habitants de l’île notamment  des 53 0000 chômeurs recensés, Serge Letchimy après un minable bilan de 5 ans apparaît comme le messie. Pas celui du FC Barcelone, l’autre. Sa ka santi #Ceregmia…oups, ça m’a échappé. Je reprends… sa ka santi manti.

Le pervers pacte de connivence entre le média public et la collectivité régionale est donc une évidence quand on connaît les comportements de celui qu’on appellera ici Anaconda, pour préserver durablement son identité.

Le fameux sondage, qui se veut open chauve le système, tente de faire passer un message plus… ou wè´y ou pa wè´y que subliminal. Martinique Première serait donc un média embed ? Un #JesuisSergio ? Bonne question. A suivre.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer