Le Massacre d’Ustica et le Crash d’Ukraine,

Le monde entier s’émeut du crash d’Ukraine et des 298 morts du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, suite à un tir de missile vraisemblablement par des séparatistes pro-russes.

Il pourrait également s’émouvoir, notamment l’opinion publique française, du « Massacre d’Ustica » demeuré impuni à ce jour.

Souvenirs : Le 27 juin 1980, un missile, probablement tiré par un chasseur français de la base Corse de Solenzara, détruisit un DC9 de la compagnie Itavia qui assurait un vol régulier domestique au dessus de l’Italie avec 81 passagers et membres d’équipage à bord.

Toutes les traces, tous les indices montrent que ce crime a été perpétré par la France avec la complicité active des Etats-Unis, de l’OTAN et de l’Italie. Les militaires français croyaient détruire l’avion qui devait transporter Mouammar Kadhafi, alors ennemi public mondial numéro 1 des occidentaux et homme à abattre à tout prix.

Depuis cette date, l’enquête a été entravée par tous les moyens, les témoins principaux sont morts accidentellement ou par suicide, des pièces à convictions ont disparu ou ont été détruites, sciemment.

Une chape de plomb semble s’être abattue sur cette affaire malgré la déclaration fracassante de Francesco Cossiga, ancien président de la République italienne, qui pourtant apportait un éclairage décisif : « Les français savaient que l’avion de Kadhafi devait passer sur cette route [aérienne]. Il a échappé à l’attentat car le chef du SISMI (services secrets italiens) le général Santovito, l’a informé [des intentions des français] peu après son décollage. Il a alors décidé de rebrousser chemin. Les français ont aperçu un avion [un Mig libyen] qui s’était placé derrière le DC9 dans l’espoir d’échapper aux radars [ils l’ont pris pour celui de Kadhafi]. Ce sont eux qui, avec un avion de la marine, ont tiré un missile… ».

Quand au Mig libyen, des témoins affirmeront avoir vu plusieurs avions pourchassant un autre et l’abattant à coup de canon comme s’ils avaient épuisé leurs missiles air-air.

En ce mois de juillet, l’enquête sur ce massacre vient d’être ré-ouverte par les autorités italiennes…

(avec Le Monde Diplomatique – juillet 2014)

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer