Législatives 2017 en Martinique : et si Sylvia Saithsoothane permettait au sud de ne plus perdre le nord ?

ss

13 décembre 2015, 13 décembre 2016. Mais c’est dès la mise en place de la Collectivité Territoriale de #Martinique en janvier 2016, que Sylvia #Saithsoothane, conseillère exécutive en charge de l’Éducation, des Collèges et Lycées a démontré qu’elle est une bosseuse respectueuse de la mission que le vote des citoyens lui a confié.
Pas le temps de PROFITER pour faire du shopping à Paris, comme certaines jouisseuses, au détriment de son travail. Elle bosse. Elle ne fait que ça.
Elle a de la matière. Du coup, intarrissable, elle fait régulièrement le compte rendu de ses activités sur sa page Facebook gonflée comme une agence de presse.
S’il fallait désigner la femme politique, pire la femme de l’année en Martinique, sans l’ombre d’une contestation, ce serait elle. Point barre. Car elle a placé le « Ay chèché’y » très haut.
Le cas du Lycée Schoelcher un véritable pian dans le pied de la nouvelle gouvernance. Réglé. Dans les temps et proprement.
Sylvia #Saithsoothane est la femme, la manman martiniquaise qui assure qui rassure et qui assume. « Tété pa janmen two lou ba lestonmak ».
Aussi, la circonscription du sud peut-elle se priver de cette force de travail incommensurable ? C’est une bonne question. Rivière-Salée qui est son socle connaît son implication et son dévouement. Dans la ville saléenne et ailleurs il se dit qu’elle pourrait être la nouvelle dame pour damer le pion au fion manipulateur en place. La balle décision est donc dans son camp. Ce camp qui attend son quand. A suivre.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer