Législatives 2017 en Martinique : un candidat aux abois aurait-il fait appel aux Power Rangers ?

S7p3ZF2B.jpg-large
Les choses changent. En #Martinique, pour les échéances électorales, on ne croit plus au quimbois quand on est aux abois. Les zinzins, les cercueils dans les carrefours (ex quatre croisées), les sondages bidons c’est mort. Aujourd’hui, quand un candidat est septique comme une fosse, il fait appel aux…Power Rangers. C’est à moto, moyen de locomotion idéal pour échapper aux embouteillages, que ces deux-là ont été repérés. Non loin de Sainte-Luce. Tiens…tiens…ça sent fort le retour du « j’ai dit ».

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer