Législatives 2017 en Martinique : un scrutin indépend’Antiste

Screenshot_2016-07-15-11-23-46-1
Et si #ANTISTE, et si hantise…
Et si #TIRAULT, et si terreur…
Les prochaines élections législatives en #Martinique seront le terrain de toutes les audaces et tous les stratagèmes politiques.
C’est ainsi que se profile dès à présent, au #MIM, une possible candidature de Jean-Philippe #NILOR dans le Centre Atlantique au détriment de Fabrice #DUNON. NILOR céderait alors
la circonscription Sud, supposément acquise au MIM, à la très fraîche muse Aurélie « Aga » #NELLA comme dirait Curtis. Si certains militants et cadres du MIM semblent prêts à soutenir un tel jeu fantasque de chaises musicales visant à conserver exclusivement 2 sièges du Mouvement Indépendantiste Martiniquais à l’Assemblée nationale, sauront-ils seulement se passer de l’avis éléphantesque de Daniel Marie-Sainte et de Alfred Marie-Jeanne ?
En tout cas, si ce scénario braise îlien venait à se confirmer, cela donnerait une chance à Ensemble Pour une Martinique Nouvelle (#EPNM) qui se lisse les plumes depuis la cuisante défaite de Décembre 2015, d’aiguiser ses serres, de ressortir du bois, et de reprendre son envol pour s’abattre, tel un malfini surgissant du ciel, sur un NILOR mal préparé.
En effet, si David #ZOBDA peut éventuellement faire l’affaire au centre, EPNM pourrait bien sortir son joker Maurice ANTISTE, l’homme à qui un quart d’heure suffirait pour faire, le romantique qui ne va qu’au coeur, passer de gloire à trépas.
Il est sénateur en fin de règne et ne sera de toute évidence pas reconduit, il connaît bien la circonscription, il saurait aisément conquérir le coeur des électeurs des 4 villes sur 5 de la circonscription détenues par des maires EPNM (François, Lamentin, Robert et Trinité) et il en connaît sûrement de belles sur les frasques parisiennes du bellâtre petit yéyé de Sainte-Luce.
Au Sud, c’est Aurélie NELLA-LES-DENTS-LONGUES qui après avoir savamment ravi la vedette à Stéphanie #NORCA, risquerait de se faire damer le fromage, par le très filé et redoutable Maître TIRAULT, coutumier des campagnes législatives, qui d’ailleurs aurait tout intérêt à se constituer un bouclier anti-attaque au nom du contrat de gestion GSPBPAC, en choisissant Sylvia #SAITHSOOTHANE pour le suppléer.
La loi sur le cumul obligerait TIRAULT à céder les rênes de la mairie du Saint-Esprit éventuellement à son premier adjoint, et NELLA serait soumise aux mêmes règles. En juin 2017, après seulement un an d’existence effective de la #CTM, les électeurs du sud seront-ils prêts à donner quitus à Aurélie NELLA qui devra abandonner le porte-feuille de l’enseignement supérieur, de la Recherche et des Affaires juridiques au sein de l’exécutif de la CTM et provoquer un remaniement?
Les enjeux sont importants, il y a à gagner mais aussi beaucoup à perdre. Personne ne souhaite perdre sadin épi karang, ni rester konkonb san grenn.
Munissez vous de vos cornets de cacahuètes déguisées en pistaches, le piteux Pitt est ouvert…les coups de zépon vont entamer les chairs et les plumes vont voler.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer