Les 3 blackfaces de Justin Trudeau.

« Erreur de jeunesse », « regrets »… le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, est dans l’eau chaude comme un zhabitant dans un kannari.
Lui, le Messie du multiculturalisme, le Canadien « pur laine » mais cool avec les autochtones.
La presse a découvert 3 photos prises dans 3 occasions différentes où Justin s’était déguisé « en Noir » pour rigoler et avait grimé sa face.
Pas un. Pas deux… mais TROIS blackfaces ! Champion !
Cette « tradition » des racistes américains qui sent bon la ségrégation et les lynchages des Noirs dans le Mississipi.
Le petit Trudeau est mal… cette affaire tombe en pleines élections législatives ! vous imaginez le bord**l !!

Devinez où se cache Justin Trudeau… soirée « arabie »…
Oups… En s’excusant Justin avait oublié cette occasion où il avait ressorti son BlackFace… Et de deux. Il serait déguisé en « jamaicain »

Et de trois :

On ne peut plus rigoler

Bien entendu en France, une brochette de visages pâles à trouvé le moyen de donner « son avis » (éclairé) sur le sujet.
1er argument : « C’est une tradition américaine » … hum…
« donc on peut imiter » cet acte ignoble puisque « ce n’est pas une tradition » canadienne ? Curieux argument, que l’on doit pouvoir adapter à d’autres communautés ostracisées ? En quoi pourrait-on déguiser Yann Moix par exemple ?
Autre argument : « on ne peut plus rigoler de rien ». Eh oui, cher européen, le monde n’est plus comme avant. Les choses changent. Deal with it.

C’était sur ARTE, la chaine publique payée par les impôts. Mais le mieux est d’écouter les rires condescendants de ces gens parfumés au White Privilège.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer