Les « Indiens » Navajo veulent se faire respecter

Le peuple Navajo en a eu marre de se faire voler ses références culturelles par des sociétés privées qui en tirent un profit énorme sans même reconnaître / aider les peuples en question. L’appropriation culturelle des « indiens » est très à la mode. Mais ça ne se passe plus comme au bon vieux temps du far-West.

La société américaine Urban Outfitters vient d’en faire l’amère expérience. Un jugement de la cour du Nouveau-Mexique vient de condamner l’entreprise à payer un nombre indéterminé de millions de dollars pour l’utilisation du nom « Navajo » pour vendre des objets de mode.
La Nation Navajo a perdu patience quand elle a vu cette sublime collection appelée : « Navajo Hipster Panty »…

appropriation culturelle
C’est donc cette culotte qui a mis le feu aux poudres…
Dans le jugement la Nation Navajo a obtenu de récupérer  : la totalité des bénéfices de la vente des objets en question (depuis 2008) portant son nom. En plus elle a obtenu un versement de 1000$ PAR JOUR et PAR OBJET (on parle depuis 2008) ou trois fois le profit généré par le marketing de sa culture !

Il faut savoir qu’il existe une loi (Indian Arts and Crafts Act of 1990) qui interdit toute représentation pouvant laisser croire que des objets ont été conçus ou fabriqués par des « Native Americans » ! Pour avoir voulu faire les malins Urban Outfitters (basée à Philadelphie) va sans doute devoir payer. Un appel reste possible. Nous suivons l’affaire.

Voilà sans doute un exemple à suivre pour éviter les récupérations inappropriées de nos identités culturelles.

Les objets « Navajo » Collection :

appropriation culturelle appropriation culturelle appropriation culturelle appropriation culturelle

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer