Les membres du G20 sont-ils en train de prendre le pouvoir au sein du Mouvement Indépendantiste Martiniquais (MIM) ?

Screenshot_2016-07-15-14-05-04-1
En décembre 2015, les membres du G20 ont raté leur sinistre mission. Face aux assauts des prédateurs les électeurs et electrices de #Martinique ont donné leurs suffrages a ceux qui affirmaient defendre l’intérêt supérieur. 6 mois plus tard, la mise en place de la Collectivité territoriale a rencontré un système de freinage et de minage étonnant. D’un côté ceux qui n’avaient jamais envisagé la défaite faisaient tout pour mettre des bâtons dans les engrenages, de l’autre, les membres du G20 tels de vers avaient réintégré le fruit en gardant leur objectif premier : écarter les anciens notamment…Alfred Marie-Jeanne.
Aussi, les ex G20, les néo niloristes dont certaines ex chabinistes intéressées, ont depuis un nouvel objectif, clairement signifié, prendre la direction du Mouvement Indépendantiste Martiniquais. Ce putsch au coco passe par le courant dit niloriste. Un démarche faite de charme et de séduction qui envisage un rajeunissement de l’appareil politique du parti sans attendre le renouvellement naturel. La désignation des candidats aux prochaines Législatives de 2017 est la bonne occasion pour mettre les anciens en minorité et leur imposer cette crasse nouvelle donne. En sus, en novembre 2016, la justice, façon socialiste, qui n’est pas aveugle mais a les yeux loli quand ça concerne le #Ceregmia, pourrait « aider » les membres du G20, notamment le romantique qui ne va qu’au coeur, à tuer le père avec l’affaire Green parrot. Mais bon…vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous a pas averti.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer