Lettre ouverte au Directeur des Outremers de France Télévisions de l’épouse de Gérald Prufer : émouvant !

Le Directeur délégué aux Outremers, Wallès Kotra, devrait se rendre en Polynésie dans les jours qui viennent. Voici le courrier que lui a adressé l’épouse de Gérald Prufer sous forme de lettre ouverte sur FaceBook.

 » Après 40 ans de bons et loyaux services au sein d’une entreprise voilà comment aujourd’hui on traite un haut manager. Un homme brisé.
Une famille anéantie.Une petite fille meurtrie blessée exposée qui ne comprend pas ce qui arrive à son papa.Pourquoi?A qui profite le crime?Qu’allons-nous nous devenir?Qui pouvait imaginer une telle histoire ?
Préméditation, isolement, assignation à résidence, cabale, lâcheté, cruauté, volonté de nuire, de détruire…Tellement de questions sans réponses depuis des jours et des jours.
Une maison au sein de laquelle nous avons grandi, que nous aimions, que nous chérissions, pour qui nous nous battions jours et nuits. 
De grandes amitiés sont nées ou sont-elles pour certaines aujourd’hui. 
Mon amoureux serait-il devenu un paria un exclu un misérable après 40 ans de bons et loyaux services ? Il s’étonne non pas de l’acharnement de ses ennemis mais du silence de ses amis.
Moi je n’ai plus de vie. Je suis dévastée depuis plus de 2 mois.Je ne comprends pas cette violence envers mon amoureux.
L’histoire est simple et vous le savez, vous y étiez, Gérald n’a jamais formulé de tels propos et si il l’avait fait il l’aurait assumé. C’est un homme courageux qui assume ses dires, ses faits et gestes.Vous le laissez quitter Tahiti en sachant pertinemment ce qu’il l’attend à l’arrivée. Vous le convoquez pour un fait qu’il n’a pas commis mais avant même de pouvoir se défendre vous le condamnez. Vous lui interdisez le séminaire, vous l’assigner à résidence, vous le convoquez à un entretien préalable le 21mars alors qu’il devait rentrer le 16 mars auprès des siens.Vous le laissez repartir seul sans même vous souciez de son état psychologique.Il se retrouve seul abandonné sans sa femme sa fille pour l’entourer, le réconforter, l’aider à traverser cette épreuve inacceptable, injuste après un parcours exemplaire avec un véritable attachement à son entreprise à son personnel et aux 8 stations sur 9 qu’il a dirigées.Et à l’aube de ses 60 ans c’est cette porte de sortie que vous lui ouvrez après avoir traversé de dures épreuves, le décès de sa première femme, le laissant seul avec deux adolescents et malgré tout, il s’accroche, il travaille parce qu’il aime ce métier, il retrouve une femme et à nouveau il doit faire face au cancer.Une séparation géographique est nécessaire pour les soins nous restons séparés un an.Nous descolarisons notre fille qui intègre une nouvelle école chez moi en Corse et malgré ça il est toujours debout .Il se réfugie dans le travail parce qu’il aime cette maison et vous le savez c’est un homme qui ne décroche jamais le jour comme la nuit idem pour les vacances tout le temps connecté à sa station.Vous le savez et vous comptez effacer 40 ans de vie pour des mots qu’il n’a jamais prononcés.
Alors oui il peut vous paraître agaçant pointilleux parce qu’il aime comprendre, parce qu’il aime aller au fond des choses.Il est toujours prêt à réfléchir à de nouveaux challenges à de nouvelles pistes pour améliorer le quotidien des employés de l’entreprise.Il cherche toujours à avancer, à faire changer les choses et vous, méthodiquement vous êtes en train de ruiner une famille, de ruiner un homme, une petite fille qui a bien compris ce qui se passe et qui s’inquiète pour son papa. La même qui vit avec une maman cancéreuse depuis 2016.Que je déscolarise tous les 6 mois au gré des opérations que je subis.Ma fille et moi aspirons à un peu de paix et de tranquillité et ça nous l’avons auprès de mon amoureux qui n’a de cesse que de nous protéger, de nous entourer et de nous faciliter le quotidien.Que va t’il advenir de nous demain si vous lui prenez son travail sa raison de vivre, d’avancer et de rester debout.Il ne mérite pas ce que vous lui faites endurer depuis maintenant plus de 2 mois. Et pas seulement lui mais une station avec un CODIR et des employés qui aiment leur patron non pas pour ses beaux yeux, mais pour son implication, son courage, son humanité, son management, sa présence 7 jours sur 7 si besoin, et vous le savez mon amoureux s’investit à 100% dans tout ce qu’il fait.Il part avec ses équipes sur le terrain, il partage les repas, les nuits dans des pensions de fortune, dort sur un matelas au sol sans jamais se plaindre, bien au contraire, car il aime être au cœur de ses équipes et de l’action.C’est un manager qui donne l’exemple qui n’hésite pas à prendre le micro ou à partir en reportage quand l’actualité est brûlante et il est un contributeur du site web de sa stationEt vous êtes prêt à renverser cet équilibre pour des mots qui n’ont jamais été prononcés …non je ne peux pas y croire.Je suis toujours en traitement un traitement lourd (que j’ai arrêté depuis 2 mois) qui agit sur mes os mes articulations mes muscles.Tous les 6 mois je subis une lourde opération et la prochaine en date est planifiée en juillet.Nous sommes marqués par la maladie et je ne suis pas certaine de supporter une telle injustice vis à vis de mon amoureux et de ma fille.Ce n’est pas un pladoyer mais un appel au secours face au pourrissement que vous organisez avec lâcheté car incapables de l’affronter de face.Mon amoureux ne mérite pas une telle sortie, une telle sanction, je vous demande de faire preuve d’un peu d’humanité mais surtout de bienveillance intellectuelle et morale.Vous êtes en train de briser une fin de carrière, un homme, un mari, un père de famille, un manager, tout simplement un homme qui aime son entreprise et qui se bat au quotidien pour elle depuis de nombreuses années.Comme toujours il fera face jusqu’au bout. C’est un battant, un homme rare dont l’énergie a toujours été consacrée à la réussite de ses stations.Vous allez vous en rendre compte à vos dépends, en espérant qu’il ne soit pas trop tard .. »

source : http://adapfrance.blogspot.com/2019/05/lettre-ouverte-au-directeur-des.html

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer