« Li Té Ve War » a fait fureur au Casino de #Paris

Quand on vous dit Casino de Paris, vous pensez tout de suite à des joueurs bourrés d’adrénaline s’adonnant aux plaisirs des machines à sous, du blackjack, du poker et autres jeux de tables, dans une ambiance feutrée de rouge et un torrent de bruits électronique et de « faites vos jeux ! ». Et bien vous avez tout faux (à part pour la couleur rouge) car le Casino de Paris est une grande salle de spectacle et de concert très réputée. Le mot d’origine italienne « Casino » sous-entend « petite maison » et ne réfère pas aux jeux d’argent et de hasard. Mais cette définition du mot ne colle pas non plus avec le lieu : Le Casino de Paris n’a rien de petit avec ces 1500 places et sa programmation internationale. C’était donc le lieu rêvé pour découvrir le projet de Lydie Géraud, directrice du chœur d’enfants Amadeus et de la chorale Ker ‘EDF. « Li Té Ve War », ou en Français « Elle voulait voir », est la première rencontre réussie de deux grands artistes, Davy Sicard et Danyèl Waro qui mélangent leur talent pour nous présenter un spectacle musical fort et inoubliable. Ce que les auteurs ont cherché à transmettre, c’est le constat objectif des enfants sur la nécessité de posséder une identité pour s’ouvrir au monde. Le message fort du spectacle est que l’école n’enseigne pas le patrimoine et qu’il faut chercher à connaitre et comprendre son Histoire.
Cette comédie musicale sous forme d’opéra interprété par des adultes et des enfants est une démarche éducative via la danse, la musique, et le chant. Les quelques 40 artistes qui enchaînent des performances diverses sur scène ont su émerveillé le tout Paris : a coup de voix intenses, de musiques empreintes d’histoire, et de corps tout en couleur, c’est le métissage de La Reunion qui s’offre aux spectateurs émerveillés. Il y avait bien sûr beaucoup de Réunionnais expatriés dans le public, mais aussi leurs enfants qui ont grandit en France et qui ont suivis avec intérêt l’histoire de cette petite fille qui est la métaphore d’un peuple qui se cherche et se questionne. Mais la plupart des chansons et des poésies sont en Français, ce qui permettait aux personnes intéressées par cette thématique universelle de s’ouvrir à une culture qu’ils apprécient ou qu’ils avaient envie de découvrir. Car s’il est une question qui fait partie du patrimoine Réunionnais, c’est bien celle des origines, mystérieuses et ombragées et l’identité collective qui s’est construite sur le respect des différences et sur la force des peuples métissés et empreints des cultures du monde.
Le spectacle a été joué dix fois à guichet fermé l’an dernier à la Réunion et a fait salle comble les 9 et 12 mai derniers au Casino de Paris. Pour plus d’informations sur le projet, les prochaines tournées, des interviews, des photos… n’hésitez pas à vous balader sur la page Facebook de « Li Té Ve War ».
https://www.facebook.com/LiTeVewar?ref=ts&fref=ts

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer