#Lynch ? Ah…ok

20130828-214253.jpg

USA : Merrill Lynch, unité de banque d’affaires de Bank of America, va payer 160 millions de dollars pour mettre fin à une plainte pour discrimination raciale déposée en 2005 au nom de 700 conseillers financiers noirs.
C’est la somme la plus élevée versée par une entreprise américaine dans des plaintes pour discrimination raciale. La plainte de 2005 accusait Merrill Lynch, rachetée par Bank of America en 2009, de « mener des pratiques systématiques et répandues de discrimination raciale et de représailles, de même que des politiques de paie et d’accès aux promotions inégales ».
La plainte affirme notamment que Merrill Lynch n’employait à l’époque pas assez de Noirs, ne leur donnait pas assez de promotions, ne les nommait pas aux emplois à rémunération élevée, les cantonnait dans des postes d’employés ou de conseil en investissement « ou tout autre emploi non productif », c’est-à-dire ne générant pas de chiffre d’affaires et n’offrant donc pas la possibilité d’engranger des bonus.
Merrill Lynch était aussi accusée d’empêcher les employés afro-américains de participer à des séminaires de formation pour devenir des cadres supérieurs, ou de retirer des comptes et clients aux courtiers noirs pour les attribuer à des courtiers blancs ». Selon la plainte, seuls 2% des courtiers de Merrill Lynch étaient noirs en 2005, au prétexte, selon la direction, que « les courtiers noirs étaient les moins performants du service »

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer