Mais où était donc passé le Conseil général durant la campagne

On a entendu le bilan de la mandature de l’EPMN au Conseil régional an tout sans. On a été mis au courant, san rété, du moindre petit kaka mouch essuyé par les battus pendant ces 5 ans…. mais pas un mot, pas un seul, ayen épi ayen,  sur le bilan du Conseil général. Surprenant ?

Non ! Non si on observe que dès l’arrivée de la « nouvelle gouvernance » au Conseil général, tout a été fait pour démotiver, museler, opprimer ceux du personnel qui n’était pas dans la ligne. Promotion de prétendus «accidentés de carrière » pourtant connus pour leur manque d’efficacité, mise au placard d’agents compétents mais vertébrés, muselage de certains syndicats par la promotion de leurs chefs ou des enfants des chefs (chef de service, dga,  directrice….),  mise à l’écart des réunions d’information des deux seuls syndicats qui avaient osé s’élever contre ce qui se passait, ce qui se tramait en douce dans le dos du personnel… etc, etc…

Non ! Non, si on se souvient du Conseiller Vaugirard, encore une erreur de casting, déclarer à la radio que les agents du Conseil général étaient des agents d’exécution et donc subordonnés à ceux du Conseil régional, personnels d’encadrement, donc leurs supérieurs !

Non ! Non car en fait le Monarque, sa Cour, ses courtisans  étaient à Plateau Roy et les sujets ailleurs.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer