Marinagate en Martinique : Emmanuel de Reynal et le libre arbitre siwo

L’actuel séisme judiciaire qui fait trembler la #Martinique, ébranle immanquablement le système urinaire de Emmanuel de Reynal. Du coup, le sieur a rédigé sur son blog professionnel « Laisse moi te dire », un article , parfait reflet de son trouble sans pareil. Je vous en prie…prions. 

Quand la Martinique leur doit l’essor de l’économie bleue…

Rodolphe Désiré, Jean-Louis de Lucy et son fils Arthur ont été mis en examen suite à des soupçons relatifs au marché public du centre de carénage.

A ce stade, et malgré un sévère placement en détention provisoire de Jean-Louis de Lucy, c’est bien la présomption d’innocence qui doit primer. La justice et les médias font leur travail, sans pouvoir éviter, hélas, les dégâts collatéraux qui affectent l’honneur des présumés innocents. C’est la triste règle juridico-médiatique !

Je ne connais pas les faits qui leur sont reprochés. Je ne les commenterai donc pas.

En revanche je connais les hommes, et je sais ce qu’ils font pour la Martinique.

Rodolphe Désiré est l’un des rares élus porteur d’une vision pour sa ville et pour son pays. Il a su tourner ses administrés vers la mer. Il a su activer un levier majeur de notre développement, et inspirer de nombreux acteurs à promouvoir l’économie bleue martiniquaise.

En inaugurant le centre de carénage du Marin aux côtés de Jean-Louis de Lucy en janvier 2016, il remettait enfin la Martinique dans la compétition caribéenne, et lui donnait ses chances de saisir de nouvelles opportunités économiques. Il l’a fait au terme d’une vie d’engagement en faveur de l’économie maritime, convaincu que notre avenir dépend de notre capacité à nous ouvrir sur la mer.

Ce combat d’ouverture, il l’a mené avec Jean-Louis de Lucy, courageusement, en franchissant tous les obstacles qui se dressaient sur son chemin. Jamais il ne s’est découragé, jamais il n’a baissé les bras. Son ambition pour la Martinique a toujours été plus forte que les tracas et les péripéties.

Je souhaite simplement rappeler cette vérité, à l’heure où les lazzis tombent sur des hommes d’action. Je souhaite aussi leur dire mon amitié dans l’épreuve qu’ils traversent.

Emmanuel de Reynal

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer