Martinique…je vous en prie…prions…peu importe le prix

Mois de mai…et toujours autant de mais. Nous sommes en 2019 et la #Martinique est l’un des derniers territoires de la planète Terre à connaître un tel niveau d’errance identitaire. On en est encore à se déchirer à propos d’un drapeau, d’un hymne, de signifiants qui forge un…PEUPLE. Qui sommes NOUS ? qu’est-ce qui nous noue ?

La #France, notre nounou à nous, le pays des droits de l’homme qui a déclaré l’esclavage crime contre l’humanité ? Notre positionnement dans l’espace confirme notre schizophrénie durable. Nous sommes français, européens, martiniquais, caribéens, antillais, antillo-guyanais, rupiens, domiens, ultramarins. Ça fait beaucoup, pour une population lasse qui refuse la responsabilité et est maintenu dans le non développement réglé depuis plus de trois siècles par une vision politique claire : « La colonie doit enrichir la MÉTROPOLE mais ne peut pas la concurrencer ».

Aussi, ici bas on peut brûler un drapeau et dans la foulée boire ce Champagne fierté de la ville qui a vu naître #Colbert le père du Code Noir., Bible du nègre. L’Histoire peut être cynique. Nous concernant, j’aimerai savoir pourquoi est-elle si nique en Martinique ?

En attendant, comme dirait le pape Nicolas V garant de notre éternelle colique catholique…« Je vous en prie…prions ».

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer