Martinique : la justice française vole au secours d’un zòfi indépendantiste

En #Martinique au plus fort de ses errances, quand le schizophrène, il accélère. C’est actuellement le cas de Jean-Philippe #Nilor. Ex dauphin d’Alfred Marie-Jeanne, le député du sud de l’île, n’est plus qu’un zòfi métissé avec un rémora. Démasqué par celui à qui il doit tout, il est aujourd’hui, lui l’indépendantiste de bungalow, lui le lanceur de culotte, obligé de faire appel à la justice française, la justice du colonisateur pour prendre place dans l’ascenseur du pouvoir politique.
Pathétique. Lui le pape de l’andidantité est tenu de montrer sa carte d’identité accrochée à sa poitrine comme une paire de tétés excités du côté de l’anse figuier.

Vive la #FRANCE le pays des droits de l’homme où #Colbert le père du #CodeNoir a une statue devant l’Assemblée Nationale française. Rigolo. Escroc sans crocs. Bouffon quoi.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer