Martinique : la violence et la délinquance ne sont plus les priorités de la yoleuse Catherine Conconne

Le lundi 29 juillet 2019 est peut-être un jour HISTORIQUE qui s’ignore. Le maire officiel de Fort-de-France Didier Laguerre « convoque », comme dirait RFO, les parlementaires de #Martinique pour une conférence de presse qui concerne la violence et la délinquance dans l’île oignon qui se prend pour un Pays. En effet depuis quelques temps, les armes qui n’ont pas été déposées, font des trous dans la peau des enfants de la balle. On aimerait dire...PLUS JAMAIS ÇA. Mais cette phrase qui ne mange pas de pain n’est plus du tout efficace.

Aussi, cette grande messe est dite sans la présence de la sénatrice Catherine Conconne. Comment ça ? Ce n’est pas possible ? Ce n’est pas peau cible ? Oh mon dieu, oh my god, oh temps en emporte le vent, oh Macaire, oh djee Zeus. Elle a été boycotté ? NON. Pas du tout. Et c’est là que ce jour prendre toute sa dimension HISTORIQUE.

Au PPM et ailleurs ils sont déjà en…2021. Alors que les martiniquais crèvent la dalle en 2019. Je ne vous apprends rien. Dommage. Je pensais avoir un scoop.

Entre Cathou et Didier, c’est la guerre. Je vais tout vous dire mais il faut que ça reste entre nous. OK ? La miss rêvait de devenir maire de la ville chère à Aimé Césaire. Laguerre a été plus malin qu’elle. I pa pran’y.

Aujourd’hui, sénatrice whirlpool, ayant le soutien notable de Bernard Hayot, elle peut se permettre de dire au maire foyalais qu’elle a autre chose à faire en ce lundi. Pourtant Catherine Conconne a été longtemps responsable de la sécurité à Fort-de-France. Sa présence est donc d’une grande importance.

Pourtant cette deuxième étape du tour de la Martinique des yoles rondes est sa PRIORITÉ. Elle le signifie clairement sur son compte Twitter.

Tactiquement, selon elle, elle a de bonnes raisons de ne pas être présente à cette conférence orchestrée par Serge Letchimy et Didier. Ces hommes qui veulent en bons requins mordre sa planche de surf. Eh les mecs…on n’est pas à l’île de La Réunion ici…moli. Elle, elle est là pour surfer sur la vague de sa « popularité » actuelle.

Elle veut se jauger, faire son propre sondage à elle dans le « peup ». Son peup. Si Eddie ka fè sa…man pé fè sa osi. Le Tour des yoles c’est son oxygène. Son brassage d’air. Son tuba cubain.

Seul hic, les gros mordants du PPM, ont compris que Cathou peut faire exploser le parti en faisant cavalier seul comme un mapipi voilé en carbone. Et c’est sûrement son intention non avouée. Mais c’est tellement évident que les frères sont déjà sur les bwa drésé même si Fort-de-France avec sa vision de voile en coton n’a pas pour l’instant de yole compétitive.

Dans ce communiqué daté du 30 juillet 2019, on note à la huitième ligne l’utilisation du pronom indéfini « CERTAINS » qui cible bien la cible. Ce lundi, en voulant se démarquer, Catherine Conconne a fait une erreur politique qui pourrait casser sa vergue de presbyte.

La violence et la délinquance renforcent en Martinique les bases d’une société parallèle qui ambitionne, comme elle, de prendre le pouvoir. Elle se devait d’être là. Même pour faire semblant. Au fait les armes…il ne faut plus qu’elles soient déposées, il faut qu’elles soient …ramassées. Cathou…Emmanuel « Mr Bricolage » de Reynal a raté son coaching. Il est temps de changer ton …fusil d’épaule. Bienvenue en 2021.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer