Martinique : le drapeau aux 4 serpents, les gendarmes blancs, les nègres, entre corbeaux noirs et renards des neiges


Ce mercredi 17 octobre 2018, ressemble au mois de février 2009. On aurait dit une énième fable de Jean de La Fontaine. Depuis deux jours, en #Martinique, les nègres font la fête. Emmanuel #Macron le président de la #France le pays des droits de l’homme qui a déclaré l’#esclavage crime contre l’humanité, leur a donné un zo déguisé en fromage. Alors ils rongent. Le drapeau aux quatre serpents est supprimé sur les écussons des gendarmes. Wouéééé. Sé pou la viktwa nou ka alé.

Seul hic, ce jour à l’occasion d’un contrôle effectué entre 16h et 18H, au niveau du rond-point de la pointe de Jaham, sur le territoire de Schoelcher, on a pu voir des écussons avec ces fameux quatre serpents en faisant deux fois le tour du rond-point en filmant.
Imaginez la même chose pour des croix gammées suite à une décision du chef de l’État. Impensable. Ici on est sous les tropiques, on est chez les bamboulas et on va prendre tout le temps qu’il faut pour appliquer cette nouvelle donne qui affecte l’imagerie coloniale. Notamment sur leur page Facebook.

Une fois de trop, les nègres sont drôles. Trop drôles.
Et pendant ce temps là, en #France, le pays des droits de l’homme qui a déclaré l’#esclavage crime contre l’humanité et supprimé le mot #RACE de la constitution, #Colbert le père du #Codenoir a encore 1 statue devant l’ #AssembléeNationale et ça ne dérange personne. Comme quoi le kumquat.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer