Merci papa Libération…merci Bwana !!!

DH24KoBUMAAkC2s
Puisque nos intellectuels (les), nos médias, nos journalistes anesthésiés (es), nos politiques, nos artistes ultramarins n’y pensent pas, il faut remercier le journal Libération (notre Schoelcher moderne) d’évoquer le sujet.

En #Martinique, en #Guyane, en #Guadeloupe, à La Réunion et presque partout en Outremer, on trouve des vestiges de l’esclavage et de la colonisation entre rues, boulevards, statues, bustes et places.

Capture d’écran 2017-08-21 à 14.24.12

Ça ne dérange personne. Pas plus le nègre hédoniste, zoukeur kokeur, le mulâtre bellâtre que le béké profiteur.
La feuille du courbaril métis qui brouille le réel, donne l’illusion que le baril et la mèche avide d’étincelle, sont empreints de poudre aux yeux.
Ailleurs dans le monde, les symboles, les statues tombent, pire, chutent brisant le CHUT.
Ailleurs, dans le bleu, le blanc, le rouge de la bwanalisation glaire, sur les terres de Damas, Césaire, Domota, Sudel Fuma, les statuts qui ont la dent dure durent. Pathétique.
Merci papa #Libération…merci Bwana !!!

gilles dégras

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer