La météo c’est pas du pipeau (ni du saxo)

Si tu veux mettre l’ambiance en Martinique, évoque le nom de Jean Noel Degrace de Météo-France…
Le Monsieur Météo saxophoniste qui apprécie les chemises « Bollywood ».
Tout le monde semble d’accord pour lui tailler un costard (en soie).
Pourquoi tant de haine ??

On doit te faire un aveu Jean Noël.
On ne te pardonne pas Dean.
Oui, le cyclone Dean.
Te souviens-tu ? Tu étais venu à la télé nous dire la veille que le truc « allait passer au nord » de la Martinique.
Tu semblais très fort, très fier de ta précision qui contredisait « les américains »…. et même si derrière toi, dans la télé, la carte météo semblait indiquer qu’on allait se le prendre en pleine face…
Mais bon, on te faisait confiance…
Et PERSONNE n’avait rien préparé. On n’avait pas même un ti pack de Didier, ou rentré les poules, ou rentré le bateau… RIEN.
Quand la bise fut venue, tu déclenchas en 3 heures toutes tes couleurs d’alertes.
Nous passâmes de jaune à rouge « roucou » en 90 minutes… trop tard.
Car DEAN ne passait plus « au nord ». Au contraire on a vu le mur d’eau et de vents nous tomber dessus.
Résultat : 2 morts et des dégâts énormes…
Un cyclone de catégorie 2 avec des vents à 200 km/h qui est passé AU SUD de la Martinique… comme le prédisait le centre américain…
Tu t’étais trompé. Tu es humain. Mais c’est ton attitude après le cyclone qui a tout déclenché.
Tu n’as pas fait « profil bas » et repentance…
Tu as tenté de nous expliqué qu’on avait mal compris et que « personne n’avait prévu ça » etc…
Personne à part les américains, que tu as contredit sans te poser de questions…
Tu as pris trop gros risque avec la vie des gens.
Et ça on n’a jamais pardonné.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer