Michelle Obama : A life

Michelle Obama

La biographie de la première first-lady afro américaine est sortie en mars 2015 en anglais, dans un contexte de tensions raciales. Baltimore, Ferguson… et les manifestations dans tout le pays ont marqué l’année.

Pourtant l’image de Michelle Obama reste épargnée par les saubresauts racistes tragiques de l’actualité américaine.

Dans le couple Obama, c’est elle “la bosseuse”. Michelle est une brillante avocate – doublement diplômée de Princeton et Harvard. Directe et décidée, elle est l’enfer pour les conseillers de la présidence – qui aimeraient plus de “langue de bois” !

Michelle Obama sait d’où elle vient. Elle a vraiment été une travailleuse sociale dans les quartiers difficiles de Chicago. Ce passé “social” qui a forgé son opinion de la politique. Pour elle la politique doit être tournée vers le bien de la “communauté”. Un discours quasi “socialiste” au pays de l’Oncle Picsou.

Dans cette biographie excellente on découvre “l’avant Maison Blanche”. On y voit une femme qui met beaucoup d’emphase sur la famille. Une enfant de la grande emigration qui a vu remonter les Noirs fuyant l’apartheid du Sud jusqu’à Chicago. Michelle se souvient très bien qu’elle est une descendante d’esclave, nés pauvres. Elle et son mari étaient d’ailleurs très endêtés en devenant le couple présidentiel. Ils payaient encore difficilement leur maison.

Son ambition est à l’image de la femme moderne, elle veut tout : élever correctement sa famille, payer ses dettes, ET faire une brillante carrière.

Elle conserve une vision très traditionnelle de la famille, avec les rôles “de l’homme dans la maison”, et celui des femmes. Moment cocasse : quand son mari devient sénateur, et qu’il est 7 jours par semaine à Washington, elle l’accueille souvent d’un “Tiens, voilà l’étranger”…

A cette époque leur mariage battait d’ailleurs de l’aile.
Et quand Barack exprima le souhait de se présenter à la présidence… Michelle est contre !

Elle acceptera après avoir testé – par elle-même – l’expérience de la politique “réelle”.

Son travail à la Maison Blanche la place au-dessus de l’éffacée Laura Bush, ou même d’Hillary Clinton (qui était plutôt une vice-présidente). En tant que first-lady, Michelle mène un vrai combat pour l’éducation des jeunes filles, qui est LA source majeure des conflits politiques dans ce monde. Elle est restée ouvert et avant-gardiste, elle combat l’obésité, le racisme. Sa pensée politique est beaucoup plus sociale que celle de son mari.

Certains commentateurs envisagent un “après” très brillant pour Michelle. On la voit déjà dans 4 ans se lancer en politique. Pourquoi pas sénatrice de son Etat ?
Et ensuite ?
… on connait la suite dans le couple Obama !

“Michelle Obama – A Life”
Peter Slevin.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer