Ministère des Outremers : Serge #Letchimy n’a pas refusé

20140402-105048.jpg

Le poisson d’avril précoce que #Bondamanjak a lancé le 31 mars a semé un certain trouble dans la sphère politique domienne. Je dirais même un trouble certain. Mea culpa.

Mais ce qui ne coule pas, c’est la communication de propagande qui a suivi ce joke.

Serge #Letchimy n’a pas eu a refusé quoi que ce soit puisqu’il n’a jamais été sollicité par Manuel #Valls ou par son cabinet. Pourtant, la chargée de communication de Fort-de-France affirme le contraire sur Twitter. Lol.

Eh oui, on est en démocratie participative et on a le droit de croire que Valls voit en Serge Letchimy une compétence incontournable qui viendrait renforcer considérablement un gouvernement restreint de 8 femmes et de 8 hommes.

On a aussi le droit de rêver en plein jour surtout quand on sait que ces deux hommes ne sont pas du tout proches. Et qu’ils ne risquent pas de partir en vacances ensemble…pour une Martinique Nouvelle.

Aussi si le refus de Sergio n’est pas un mensonge, ce n’est pas non plus une vérité surtout qu’en matière de communication… En janvier dernier, on a eu l’occasion de noter dans le choix du candidat aux Municipales de Fort-de-France des sons de cloche différents entre Letchimy et Conconne dans leur déclaration qui laisse à penser qu’il y aurait un petit problème de coordination des propos entre le président du Conseil régional de la #Martinique Serge #Letchimy et la première vice-présidente Catherine #Conconne.

Ainsi, le 11 janvier 2014…Cathou fait la une de France-Antilles en déclarant un désormais ambigu : « Oui j’ai dit non à Serge Letchimy». Ce jour, le lendemain de son anniversaire, dans le journal de 7:00 de Martinique Première, Sergio lâche un cinglant : « Je remercie Catherine Conconne d’avoir retiré sa candidature ». Oups…il y a un truc qui m’échappe (et je ne dois pas être le seul…). C’est quoi cette gouvernance de macaques ? C’est quoi cette étonnante ingénierie ? Qui ment ?

Une seule chose est sûre, en choisissant George Pau-Langevin, Valls n’a pas voulu prendre le risque de nommer un néophyte.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer