Mondial Féminin : le caporal n’aime pas notre Wendie

C’est le moins qu’on puisse dire.

Un article de l’Equipe de ce  jeudi  révèle un comportement de
Mme Diacre, la sélectionneuse de l’équipe de France féminine, qui a de quoi surprendre et irriter dans les cases de Martinique. Pour ne pas dire plus.

L’une des premières décisions de l’entraineuse à sa prise de fonction en 2017, a été de retirer le brassard de capitaine qu’elle portait depuis 4 ans à Wendie. Celle qui a été surnommée Caporal Diacre par un quidam sur Twitter, lui aurait également fait des reproches sur son éducation.

Pire, alors qu’avec ses 3 buts, Wendie Renard est la meilleure buteuse de l’équipe, avant France – Brésil, à la question d’un journaliste qui l’interrogeait sur le statut de Wendie dans l’équipe, Mme Diacre a répondu « Vous comptez le CSC aussi ? ». C’est petit et mesquin. Que la sélectionneuse lui enlève le brassard, c’est son choix, mais qu’elle la dérespecte et veuille la rabaisser, nous, on n’aime pas ça. Du tout.

Malgré ça, malgré tout ça, Wendie nou-an doubout, notre Wendie est debout, et a montré sa force de caractère et son talent en retirant le pénalty qu’elle venait de rater contre le Nigéria. Et bien que, comme l’explique l’Equipe, Diacre veut que Wendie « redevienne une joueuse lambda, » elle est respectée dans le vestiaire et demeure un poto-mitan (une taulière) de l’équipe. Wendie, nou la épi’w. Wendie, on est avec toi.

Photo l’Equipe

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer