Monsieur le sénateur maire du François, Monsieur le sénateur Serge Larcher,

Par Juliette Roméhaut.

Vous avez voté récemment la Loi de programmation militaire 2014, qui accorde un droit de surveillance étendu, voir illimité des particuliers. Pouvoir qui serait détenu par les plus hautes autorités administratives. Ecoute téléphonique, saisie des boîtes mail, intrusion dans les ordinateurs.
Je m’intéresserais particulièrement au cas de Maurice #Antiste qui incarne pour moi le mieux les dérives du pouvoir actuel.
On nous parle de transparence, de protection, de lutte contre le terrorisme et je trouve cela cocasse venant d’un élu qui ne cesse de dédire ses paroles.
Il était pour la loi sur le non cumul des mandats, il a voté l’exception pour les sénateurs. Et est resté Maire depuis son élection, et se représente à la mairie après 18 années passées à occuper cette fonction.
Vous souhaitez pouvoir nous surveiller, alors que nous n’avons aucun droit de regard, jamais, sur votre gestion.
Le dernier compte-rendu de conseil électoral accessible sur votre site officiel est du 22 avril 2013.
La page du Budget est en cours de rédaction.
La page d’attribution aux associations nous livre trois chiffres mais rien en détail.
La page des marchés Publics renvoie vers une plateforme dématérialisée qui ne conduit nulle part concernant le François.
Lorsque vous menacez le site #Bondamanjak sur les ondes avec le célèbre « karder-li ké rivé to ou tar. » http://www.radiosudest.com/, et que vous votez ce genre de Loi, je m’inquiète.
Quelle sera la plus Haute Autorité Administrative de la #Martinique en 2015 à l’issue de la création de l’ Assemblée Unique ?
Son Président, le Préfet, le Patron de l’OCRTIS, celui des Douanes ?
Qui peut croire que ce genre de décisions dépendra uniquement du chef de l’Etat ? Combien donc et qui aura ce pouvoir, ici, entre ses mains ? Et ceci, bien sur, que pour de bonnes raisons, pour nous protéger.
Alors oui, je m’inquiète sur une île où, a priori, tout est permis, de vous accorder un tel pouvoir.
Je soutiens l’appel à manifestation lancé par Le Parti Pirate.
Je m’inquiète pour tous les lanceurs d’alerte, je partage le sentiment d’Edwy Plennel, que deviendront des sites comme BMJ, Agroravox, Rue89, plus de protection des sources, plus de pseudo.
Alors je veux bien, puisque peu de choses à cacher, à concurrence que nous aussi ayons droit à cette transparence :
Que tous les budgets publics soient accessibles en ligne : #UAG, #CHUM, Collectivité etc.
Que les conseils municipaux, les assemblées soient filmés et accessibles en direct sur le Net.
Que le patrimoine de chaque élu soit publique du début à la fin de leur mandat.
Si vous vous octroyez de tels droits, je réclame les mêmes à votre endroit.
Je sais que les écoutes illégales existent, mais je sais aussi, que par définition vous ne pouvez vous en servir dans un tribunal, sauf en cas de terrorisme ou trafic de drogue, ou de demande officielle du procureur. Je sais aussi que les journalistes devraient être protégés mais ce n’est pas le cas : voir Médiapart/Courroye.
Messieurs les députés de la Martinique, je vous invite en seconde lecture, à revoir la copie. A défendre le droit à la vie privée, à lutter contre la surveillance généralisée des citoyens, à protéger les lanceurs d’alerte, à moins que, vous aussi cela ne vous arrange d’avoir la main mise sur notre vie privée.

Juliette Roméhaut.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer