Mr Camille #Chauvet, arrêtez de harceler la Présidente de l’Université !

IMG_2370.JPG

Par Daniel Marie -Sainte.
Camille #Chauvet, dans une interview à #France-Antilles s’est défini comme un « soldat de #Letchimy ».
Je constate que la seule guerre qu’il mène consiste à harceler bassement sur les réseaux sociaux, une femme qui fait preuve d’un courage remarquable et d’une grande détermination à maintenir à flot l’#Université des #Antilles que certains veulent faire exploser !
Cette ignominie, signalée par le site freepawol.com, revêt un caractère d’autant plus insupportable qu’elle est révélée le 8 mars, journée internationale de lutte des femmes pour l’égalité des droits.
Le traitement que Camille Chauvet fait subir à l’image de la Présidente de l’UA, Mme Corinne MENCE-CASTER, est ignoble et doit être dénoncé!

Un autre forfait du « soldat de Letchimy ».
C’est celui qui consiste me traiter de « dos d’âne » lorsque je m’oppose aux pratiques anti-démocratiques de la majorité néo-ppm ou de « menteur » lorsque je porte des informations à l’opinion publique.
Sa pratique consiste vociférer en séance plénière de Conseil Régional ou encore à « faire du désordre » sur les ondes de KMT Télévision.
Mais, à aucun moment, il ne répond, sur le fond, aux questions que je pose en ma qualité de chef de l’opposition régionale.
Concernant le conseiller régional Camille Chauvet, interrogeons-nous pour savoir ce qu’il a fait en tant qu’élu depuis 2010 ?
Le seul projet que le président de région lui a confié est la « révision totale du #SAR (Schéma d’Aménagement Régional) » qui a été décidée en plénière depuis… le 3 mai 2011.
Après quatre ans, Camille Chauvet n’a pas été foutu (pour parler comme lui) de présenter un quelconque résultat de son travail devant la plénière de l’Assemblée régionale.
Un promoteur, que j’ai reçu la semaine dernière, me faisait savoir que cette panne de la révision du SAR bloquait actuellement de nombreux projets en #Martinique.
On comprend alors, que toutes les vociférations et les injures que profère cet élu néo-ppm, ne sont, en réalité, que des manœuvres dilatoires destinées à masquer son incompétence.
Je dirai, tout simplement, à Camille Chauvet, sans l’insulter : « faites votre travail monsieur et osez présenter, devant la plénière, le seul projet qu’on vous a confié depuis quatre ans! »
Le 8 mars 2015
DMS

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer