Municipales de mars 2020…il va falloir respecter la loi…

Depuis le 01 septembre 2019, les français de #Martinique, de #Guadeloupe, de #Guyane, de La Réunion, de France et de Navarre sont en période préélectorale pour les Municipales de mars 2020, les actions de communication des communes, des EPCI et des candidats sont donc encadrées par la loi.

On n’insistera jamais assez sur le respect de ces règles, qui visent notamment à assurer une égalité de traitement entre les candidats, en interdisant l’utilisation des moyens publics aux élus candidats.

Sont concernés par les restrictions du Code électoral, les bulletins d’information des communes et des EPCI, avec notamment l’éditorial de l’exécutif et les tribunes politiques, les inaugurations, les cartes de voeux, les flyers et documents d’information édités notamment par la commune ou l’EPCI, MAIS AUSSI LES MODES DE COMMUNICATION ÉLECTRONIQUE (FACEBOOK, TWITTER, INTERNET…) EN CLAIR LA COMMUNICATION DE LA COLLECTIVITÉ NE DOIT PAS METTRE EN VALEUR UN CANDIDAT SOUS PEINE D’ANNULATION…

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer