Peut-on être gentil et raciste ?

Peut-on être gentil et raciste ?

« Quand vous croyez que la « gentillesse » réfute la présence du racisme, il est facile de commencer à croire que le fanatisme est rare, et que l’étiquette de raciste ne devrait s’appliquer qu’à des actes de discrimination intentionnels et mesquins. Le problème avec cette croyance – en plus d’être une incompréhension grossière de la façon dont le racisme opère dans des systèmes et des structures permis par des gens bien intentionnés – est que cela m’oblige à être gentil en retour, plutôt que de dire la vérité. »

Austin Channing Brown, “I’m Still Here: Black Dignity in a World Made for Whiteness.”

Effectivement : que dire à des gens « gentillement » racistes ? Avec leurs phrases qui vous renvoient sans cesse à votre supposée « essence ». Ceux qui font des « blackfaces » pour « rigoler » (car « on ne peut plus rigoler ! »)… ceux qui… bref…
Le racisme est présent dans les détails. Et les détails ne le sont jamais, des détails.
Faites votre recensement de ces petits riens…
Instructif.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer