#Pardon /#Racisme/ : et Huguette #Bello refusa de vendre son âme au diable

IMG_8823.JPG

Il y a 11 jours, le site #Bondamanjak dénonçait une énième dérive empreinte de racisme de la marque #Pardon. A l’île de La Réunion, grand silence bavard au cœur de la classe politique. Même le médiavore Thierry Robert est aphone. Deux femmes réagissent. Nassimah #Dindar présidente du Conseil général sur #Twitter, mais c’est à…Huguette #Bello, député et aussi présidente de l’Union des Femmes Réunionnaises (#UFR) que revient la réaction la plus significative. Merci Madame. Nous sommes fiers de vous.
Pour toutes ces raisons, nous interpellons Monsieur Peter Mertès sur ces étiquettes qui ont, à juste titre, suscité une vague d’indignation. Nous avons entendu les excuses. Elles ne suffisent pas. Nous demandons un engagement formel de Pardon à abandonner ces méthodes inacceptables à La Réunion comme ailleurs dans le monde. En attendant cet engagement, notre organisation, qui se bat quotidiennement pour le respect des femmes réunionnaises, appelle au boycott de la marque Pardon.

En attendant cet engagement, nous tenons à restituer à̀ M. #Mertès le chèque de 2000 euros qu’il avait remis à l’UFR au nom de l’opération « Bring back our girls », que nous menons ensemble en faveur de nos sœurs nigérianes. »

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer