Placement du MIM sous administration provisoire : l’avocat Philippe Edmond-Mariette va demander au président du Tribunal de Grande Instance en Martinique d’annuler cette décision

Le combat de coqs entre Alfred Marie-Jeanne et Jean-Philippe « Zòfi de Sainte-Luce » #Nilor va encore animer les groupes Whatsapp en #Martinique.
Le volet judiciaire de cette lutte pour le pourvoir va encore atteindre un sommet théâtrale d’ici la fin de ce mois de juin, puisque l’avocat Philippe Edmond-Mariette va tout simplement demander au président du tribunal de grande instance de Fort-de-France d’annuler sa décision de mettre le Mouvement Indépendantiste Martiniquais (MIM) sous administration provisoire.

Comme dirait #Colbert le père du #CodeNoir qui a une statue devant l’assemblée nationale en #FRANCE le pays des droits de l’homme : « Ça va être drôle. Pire on va se marrer ».

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer