Poursuite du mouvement des gérants de stations services : le préfet reconduit les mesures de réquisitions de stations services au profit des services prioritaires

Les contacts se sont poursuivis ce dimanche 2 février entre l’Etat et les professionnels de la filière pétrole, à la suite de la réunion de travail qui s’est tenue hier en préfecture en #Martinique. Pour autant, tout en reconnaissant la prise en compte de nombre de leurs propositions dans le projet d’arrêté de méthode présenté hier en préfecture, les gérants de stations-services n’ont pas levé leur mouvement de grève.
La poursuite de cette situation entraîne des conséquences de plus en plus sensibles pour la population et la vie de l’île, notamment au plan économique.
Le Préfet déplore cet état de fait, et ce alors même qu’à la Réunion, la grève a pris fin. En l’état actuel, l’approvisionnement normal en carburants n’est toujours pas possible et compromet la continuité des services prioritaires. . Compte-tenu de la nécessité pour les services prioritaires de disposer de ressources en carburants suffisantes pour exercer leurs missions, le préfet de la Martinique a donc décidé de renouveler, pour la journée du lundi 3 février 2014, les mesures de réquisition des 4 stations-services réquisitionnées ces derniers jours. La distribution de carburants aux usagers prioritaires s’effectuera ce lundi entre 7h et 11heures.
Afin de tenir compte de la durée de la grève et de son impact, une cinquième station sera réquisitionnée lundi après-midi pour desservir les usagers prioritaires du Nord-Atlantique. Son nom sera communiqué aux usagers prioritaires lundi matin, à la première heure. Ces cinq stations seront réservées aux seuls usagers prioritaires dont la liste figure ci-jointe. Une carte professionnelle sera exigée pour obtenir un réapprovisionnement. Le préfet invite chacun au civisme : seuls les personnes et véhicules considérés comme prioritaires pourront accéder à ces stations.
Le préfet demande également à ceux qui, parmi les services et usagers prioritaires, disposeraient encore de suffisamment de carburant, de ne pas encombrer inutilement les files devant les stations. Il est rappelé que l’approvisionnement en jerricans et dans tout récipient transportable, qui pose de graves problèmes pour la sécurité des personnes, sera interdit dans ces stations. Pour obtenir les précisions nécessaires, les professionnels de santé sont invités à s’adresser lundi matin à l’ARS. Les autres usagers prioritaires pourront s’adresser à la préfecture, via le standard.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer