Quand l’hôpital éternue les médecins font at CHUM

Les médecins œuvrant au sein de l’hôpital Pierre Zobda-Quitman et à la MFME en #Martinique enlèvent les blouses pour d’écrire leur blues…

Messieurs les Directeurs, Mr le Président de la CME,

suite à la réunion que nous avons tenue ce jour entre chirurgiens et anesthésistes du bloc Central de PZQ, suite à la réunion de tout le personnel du bloc de la MFME, nous vous informons de la décision que nous avons prise d’un commun accord d’user de notre droit de retrait et de stopper la prise en charge de toute chirurgie réglée non urgente au bloc opératoire central et au bloc de la MFME à compter du Lundi 24 Février 2014.

Cette décision fait suite aux multiples alertes que nous lançons depuis des mois sur nos conditions d’exercice dans ces structures, alertes non suivies de réponses satisfaisantes.
Les problèmes sont d’ordre technique qui remettent en cause les travaux de remise aux normes du bloc PZQ effectués en 2013 ainsi que les travaux actuels sur le bloc de la MFME (inondations à répétition , instabilité électrique, instabilité de la qualité de l’air), ils sont également d’ordre matériel (respirateurs non révisés, scialytiques en panne non remplacés, matériel incomplet ou rouillé dans les boites chirurgicales …) et d’ordre humain (personnel insuffisant au bloc des urgences, problèmes à la stérilisation, amplitudes horaires en 9 ou 10 heures toujours en attente malgré nos demandes réitérées…).
Nous avons subi douze inondations successives au bloc opératoire de PZQ dans l’année 2013 du fait de zones non étanches au dessus des salles , zones sièges de fuite d’eau permanente de par la vétusté des installations. Nous avons dû gérer de multiples épisodes d’arrêt des climatisations avec des condensations majeures dans les salles suite à des coupures EDF parce que les groupes n’ont pas pris le relayai, avec des interventions lourdes notamment en chirurgie cardiaque qui se sont retrouvées dans des salles privées d’électricité. La qualité de l’air est d’une instabilité permanente qui entraîne une augmentation majeure des infections du site opératoire avec des cas dramatiques. Les malades sont endormis avec des respirateurs dont la maintenance n’est pas assurée…. La liste n’est pas exhaustive.

Tout ceci n’est plus tolérable et les réponses apportées inexistantes.

L’ensemble de ces dysfonctionnements graves nous oblige à exercer dans des conditions à la fois dangereuses et indignes pour nos patients et pour tout le personnel soignant des 2 structures. La sécurité des patients et de ceux qui les soignent n’est plus assurée.
Nous refusons désormais de continuer dans ces conditions, et de cautionner un fonctionnement en dehors de toutes les recommandations pour la sécurité du patient.

Nous demandons donc une rencontre urgente avec les responsables du CHUM et les responsables de l’ARS pour préciser une fois de plus les problèmes multiples sans la résolution desquels nous ne reprendrons pas une activité opératoire normale.

Devant l’inefficacité de la gestion de ces problèmes non médicaux, nous demandons également un contrôle indépendant de tous les points à l’origine de ces dysfonctionnements avec un pilotage extérieur des solutions à apporter.

Nous continuerons cependant à assurer notre mission auprès des patients de Martinique concernant la prise en charge des urgences et les consultations.

Nous ne communiquerons pas sur cette décision pour le moment dans les médias en espérant enfin une prise en compte réelle et rapide de la situation actuelle qui est devenue insupportable pour l’ensemble des intervenants des blocs opératoires.

Cordialement

Dr Emmanuel GARRON (chef de pôle chirurgie),
Dr Hossein MEHDAOUI (chef de pôle RASSUR) ,
Dr Abdelkrim BENCHIKH EL FEGOUN (coordinateur chirurgical du bloc PZQ),
Dr Olivier DUFFAS (président SMH),
Dr Thierry LEBRUN (coordinateur médical anesthésique du bloc PZQ),
Dr Stéphanie TISSIER (coordinateur médical anesthésique du bloc PZQ),
Dr Olivier FLECHELLES (chef de pôle MFME),
Dr Jean-François COLOMBANI (coordinateur chirurgical du bloc MFME),
Dr Martine VINCENT (coordinateur médical anesthésique du bloc MFME).

=

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer