Que nenni…#Nilor ni l’argent ne nient l’an vit et le pouvoir

IMG_1061.JPG
2015…La Martinique est en rut. Les élus sont en érection à l’orée de l’élection qui fera d’eux des uniques ou des eunuques niqués violemment frappés à la nuque.
Nom d’une visqueuse pipe, il faut avouer que l’enjeu est de taille. La turgescence est collective donc la préparation coïtale frise le dément.
Dans ce décor presque Strauss-Kahnien, l’homme le plus convoité s’appelle Jean-Philippe Nilor, député du sud de l’île, 50 ans, beau gosse, sexy, dauphin probable de Alfred Marie-Jeanne.
Les tacticiens de la vie de la cité assis aux premières loges voient en lui, une valeur de la nouvelle donne politique de ce bout de terre où on se plaît à notamment confondre pistache et cacahuète.
Et puisque l’enjeu est important, dans le jeu de dominos entre dominants et dominés…on va mettre quelques habiles « parisiens » histoire de maîtriser ces aigres soucieux de vits nègres.
Eh oui, pour la énième fois, tout va se jouer depuis Paris. #Sarkozy …#Hollande…même combat. Il faut annihiler les velléités nationalistes. By any MIM necessary. Ça peut faire sourire mais ce n’est pas drôle. Ça dépend de quel côté de la blague on se trouve.
JPN est donc le #Ibrahimovic de ce mercato qui commence très tôt. Figurez vous que durant les 11 prochains mois…soit autant que n’a duré l’épidémie du #chikungunya…on va se faire chier grave avec ce piteux pitt politique martiniquais.
Aussi, en janvier 2015, cet homme semble bien poreux, car les alléchants chants de sirènes sont nombreux…les psssittts fusent et les socialistes français ont fait de Bruno Nestor Azérot, autre député, le voisin proche de celui qui peut torpiller bien malgré lui les patriotes martiniquais.
BNA y va franco…il promet même un faux (?) fauteuil de tête de liste au beau lucéen.
Alfred Marie-Jeanne trop vieux…prend 20 ans. Et on oublie dans la foulée que… Aimé Césaire, autre grand démocratie est resté…56 ans accroché au pouvoir. Chut. (Toi…tu vas avoir des problèmes au cœur de la démocratie participative. Ta gouvernance manque d’ingénierie). Bon. Ok. J’arrête. Bref.

Alors… à qui profite la glauque manœuvre ? Aux tireurs de ficelles assis aux premières loges ? Aux puissances d’argent qui financent tous les camps…quand la nuit tombe ?
Une seule chose est sûre. Nilor est bien emmerdé. Il pourrait attendre son heure ne pas être ce #Brutus promis et refuser le leurre qui prévoit son malheur. Chaud.
Ses oreilles ne savent plus si elles doivent entendre ou écouter . Il a le choix entre un destin PSG ou un autre piégé. Pis. Les paris sont ouverts. Paris…Paris on t’encule.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer