Qui veut la peau d’Alfred Marie-Jeanne ?

20171009_204215

Tout est bon pour atteindre Alfred Marie-Jeanne. Tout est surtout bon pour lui porter atteinte. Nous sommes en 2017 en #Martinique mais beaucoup de politiques sont déjà en mode Jean-Claude Van Damme, en grand écart toutes gonades dehors, entre 2020 et 2021. Ce qui signifie en clair qu’ils en ont rien à foutre de la situation économique et sociale de l’île entre aujourd’hui et 2019. Deux ans où ils et elles vont brasser de l’air, se gratter les couilles et le clito. L’important ce sont les échéances électorales qui vont garantir leurs revenus et leur mainmise sur le pouvoir local le temps d’un nouveau mandat. En attendant, Ils savonnent la planche avec du savon #Dove. Et détournent les actions des uns et des autres du moment que c’est profitable pour alimenter le désordre. Prenons le cas de la montée au créneau de Yan Monplaisir un des acteurs de la victoire de 13 décembre 2015.
Yan avec sa double casquette d’élu et d’entrepreneur sait que l’on ne peut pas faire de l’économie avec des employés fictifs. Aussi, quand il interpelle Alfred Marie-Jeanne, lors d’une réunion d’avant plénière de la majorité, sa requête est mûrement réfléchie. Cela peut paraître étonnant mais cet homme a un réel souci du devenir de l’île. Il veut être au coeur de la réflexion stratégique. On va appeler ça le projet. Son franc-parler est légitime. Et c’est ce qui intéresse ceux et celles qui ont intérêt à foutre le BORDEL comme dirait #Macron.

Qui a intérêt au sein de cette majorité à donner cette information interne au journaliste Jean-Marc Pulvar ? Allez ne perdons pas de temps en devinette. Les niloristes. Confier l’information à un journaliste qui DETESTE Alfred Marie-Jeanne est un schéma tactique prévisible.
Et c’est Louise Telle la psychologue sans diplôme qui en 2015 ne jurait que par son Chaben, lui repassait ses chemises, ses chaussettes en lin, qui s’occupe de cette vile tâche. Eh oui les gens de Nilor ont besoin de la presse pour faire depuis le fameux G20, vivre le complot durable qui doit permettre au Romanticus d’être le traitre Brutus lucéen. Quel escroc. Alors on se sert également de WhatsApp actuellement le plus rapide des médias. D’ailleurs, l’audio de Pupull a circulé de groupe en groupe. Seul hic, on peut facilement reconnaître le style andidantitaire. La touch empreinte de calculs du pervers narcissique. Tiens…regardez ce visuel qui met en scène les membres de la majorité.
20171009_200256

Comme par hasard…Nilor n’est pas présent. Etonnant. Suivez mon regard de Lyon en passant par Montparnasse. Je parie un bokit surgelé qu’il a mis le graphiste dans son slip kangourou.
Nous avons échangé avec Yan Monplaisir qui a clairement refusé l’invitation de Pulvar à venir s’expliquer plus longuement, dimanche à son micro sur RCI.
Jean-Marc, ce journaliste qui a débuté à RLDM avec la flasque bénédiction de Marie-Jeanne.
Yan Monplaisir, lui, n’a aucune envie de faire capoter l’alliance. « Alfred a été loyal avec moi… ». Il veut simplement donner au peyi une chance. Une vraie chance. Pour lui il est temps de changer de braquet. Il est important de le faire après deux ans de mise en place de la CTM. ET…il ne veut aucunement être un jouet sombre au carnaval des niloristes. Ce qui peut se comprendre. J’ai dit.

gilles dégras

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer