R. Kelly donne une interview télé et se condamne à la prison (vidéo)

Quelle mouche a piqué R. Kelly pour qu’il accepte de donner une interview à CBS ? Quel avocat marron a eu cette idée idiote ? En pleine instruction de très graves accusations d’abus sexuels sur mineures, avec circonstances aggravantes… c’était l’assurance d’une catastrophe.
C’est confirmé : il finira en prison.
Dans ces deux séquences vidéo on y entend une défense molle des accusations, par un R. Kelly visiblement dépassé.
Question : « Vous avez déjà été accusé d’abus sexuels sur mineures par le passé… »
Réponse : « Mais j’ai gagné les procès » (et là il utilise une expression américaine ambiguë : « I beat my case », qui veut aussi dire – en anglais de la rue – qu’on s’en tire bien, on gagne un procès mais on est pas forcément innocent.)
Il ajoute : « On ne peut pas me condamner deux fois ! »… (« double jeopardy »)
Une double peine ? Mais les nouvelles accusations sont portées par d’autres victimes… et puis rien n’empêche un tribunal de condamner un seconde fois la même personne pour le même dossier si des faits nouveaux sont apportés au dossier.
Mais ce n’est pas fini.
Deuxième question de CBS, très directe : « Avez-vous agressé sexuellement ces mineures ? »
Réponse : « Mais, faites preuve de bon sens, je n’avais pas besoin de faire ça… » (sous entendu j’étais célèbre et j’avais toutes les filles à dispo ?)
WTF !
Il est accusé d’avoir eu des relations sexuelles avec des enfants mineures… on s’en fout qu’il ait eu « le choix ». Il n’a pas nié, il n’a pas simplement dit « NON », il a plus ou moins expliqué qu’il n’avait PAS BESOIN de séquestrer des mineures et/ou de les agresser sexuellement.
Bref, il vient de s’incriminer tout seul comme un grand à la télé.
Voici la vidéo :

A peine publiés, les extraits de cette vidéo font frémir la toile et les avocats des enfants. Notamment le terrible Michael Avenatti, qui déclare sur Twitter : « URGENT; Regardez, R. Kelly ne nie pas avoir eu des rapports avec des mineures. En fait ses réponses démontrent sa culpabilité. Il ne sait pas qu’il n’est pas important que ces faits soient anciens. Il ne sait pas aussi ce qu’est la « double peine ». »

Toute cette histoire sent bon la prison à vie pour R. Kelly.
On pense d’ailleurs qu’il s’est rendu compte de son destin en cours d’interview, quand il a fondu en larmes : « Je me bats pour ma fucking vie »…
Well…
RIP.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer