Les raisons pour lesquelles le nègre en littérature de Makak La attaque Bondamanjak

Screenshot_2016-07-22-22-52-29-1

(Cette article a été publié pour la première fois le 23 juillet 2016…)

Depuis le 13 décembre 2015, 20:01, la #Martinique comme un seul homme ou comme une seule femme ou comme un mélange des deux a contrarié les sombres plans de certains. Depuis ces gens ont juré de nuire à cette nouvelle donne.

4La défaite est insupportable. Alors on cherche les coupables et on veut se venger. On est en mode revanche. Pourtant, tout était en place. La victoire était inévitable. Normal. Le complot #G20 orchestré par Jean-Philippe #Nilor ne laissait aucune chance au charismatique Alfred Marie-Jeanne. Ce dernier, simple député durant les 5 dernières années, devait immanquablement pousser la porte de la fin de carrière. Selon certain, on parlait de « couloir de la mort », d’autre éditeur à la con et gourmand suceur de letchis underground publiait « Alfred Marie-Jeanne la fin d’une époque ».
Le leader indépendantiste était persona non grata. Les francs-maçons, surtout un du sud, sûr de lui, suivez mon regard, annonçait que la creuse affaire Green Parrot allait remonter à la surface, avant le premier tour de scrutin, sur le cou du chaben, comme un couteau en céramique sur une carotte.
La suite a déréglé tout cela. Aujourd’hui les ennemis d’hier façon by low law se retrouvent dans la défaite. Et copulent à sec…lolo an fes. La franc-maçonnerie a donc les boules. Et se veut être le ciment des vaincus du 13 décembre 2015.
Posez vous la question… Pourquoi le dauphin auto proclamé est en apnée ? Pourquoi il tente de prendre le pouvoir au sein du MIM en organisant des réunions quasi maçonniques en l’absence d’un octogénaire qui pourtant fait des journées de travail de + de 15 heures pour tenter de redresser la Martinique ?
…d’autres questions existent… à Bondamanjak nous sommes conscients de ce nouveau danger que constitue le comportement de Nilor. Eh oui, c’est surprenant voire étonnant, le blog privé n’est pas l’organe de presse du MIM. Notre souci c’est la Martinique. Ainsi, pour contrer, ou mieux neutraliser Bondamanjak et gilles dégras, les niloristes ont donc signé un pacs diabolique avec les francs-maçons et un média ami… Makak La (Victor Monlouis-Bonnaire-voir photo-et… tenez vous bien… Camille Chauvet). Alors on déterre une histoire qui date de 15 ans. Pour mémoire Bondamanjak date du 4 octobre 1994. 22 ans. Je n’ai rien à cacher. Juin 1995, laminée par une terrible grève des banques, ACP la structure qui éditait le Magazine Carib’in, l’heddomaire TV Zot et la version papier de Bondamanjak, n’en peut plus. Elle jette l’éponge. Je deviens donc concepteur-rédacteur dans la plus grande agence publicitaire de l’île. En décembre 2000, je rencontre Jean-Marc Remer à Fort-France. On échange tranquillement à une terrasse d’un bar. On se raconte. Il continue à user de son redoutable potentiel commercial. Je lui demande l’autorisation de reprendre Bondamanjak sur internet, car l’envie d’écrire me démange, il sourit largement, rit même en plissant les yeux et me donne son ok d’un geste de la main. JMR ne croyait pas encore en internet. Le concret c’était le papier. Il avait un peu tort, un peu raison. 16 ans plus tard, les annonceurs ont encore le cul entre deux chaises. Quand j’apprends le 14 juillet 2002 qu’il est allé se faire voir ailleurs, je n’ose pas comprendre son choix évident. Bref. Je vais à l’enterrement au Robert conscient qu’un homme d’une intelligence insolente est parti. Il y a peu de monde. Il a une fin de poète. Aujourd’hui, je suis un démon. Victor Monlouis-Bonnaire est l’instrument des hommes en noir. Lol. Mantè pa ni memwa. Mais, il y a un hic. En février 2014, ce sombre malhonnête me contacte sur Facebook. Ça fait 4 ans (2010) qu’on n’a pas échangé. Il est flatteur autant que dithyrambique. Un suceur quoi. Il tente de me piéger. Mais comme il con… il fait des erreurs.
Extraits :

Screenshot_2016-07-22-22-31-17-1

Screenshot_2016-07-22-22-30-55-1
Screenshot_2016-07-22-22-02-02-1
VOILÀ. Maintenant il faut essayer de comprendre les réelles motivations de Victor Monlouis-Bonnaire qui avec son complice ingrat Roland #Ratenan a bénéficié gratuitement pendant plusieurs années sur le site domtomnews.com du contenu de Bondamanjak pour générer des revenus publicitaires. Et je ne parle même pas de la facture impayée suite à la réalisation du site internet www.boboolo.com. Voilà cette Martinique maçonnique et revancharde qui tente de renverser Alfred Marie-Jeanne au grand mépris d’un vote empreint de démocratie.
Personnellement je suis fier des martiniquais qui ont voté en toute lucidité le 13 décembre 2015. Vous avez compris l’intérêt supérieur de votre île.
C’est bien cela que ces enculés vous reprochent.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer