Redressement judiciaire de Martinique Pionnières : avec notamment…un délégué général à 7000 € /mois…rien d’étonnant

MPionnieres-210x297-091214.indd

Ces jours-ci, certains martiniquais pleurent des larmes lyophilisées d’âne au lit sur le sort de #Martinique Pionnères.
Depuis 2012, Martinique Pionnières incubateur au féminin d’entreprises innovantes prend de la hauteur dans 233 m2 au sein de la Tour Lumina à Fort-de-France.
Le 26 mars 2013, la commission permanente sous la présidence de Catherine #Conconne première vive-présidente du Conseil régional de la Martinique adopte en délibération l’attribution d’une subvention de 116.940 € à l’association Martinique Pionnières à titre de contribution à l’installation et à la concrétisation des projets de cette association prometteuse.
Quand on consulte le budget prévisionnel de Martinique Pionnières on est…étonné par des chiffres étonnants.
Dans la colonne Loyers et charges…en 2013 on voit la somme de 20 000 € . Soit. En 2014…on passe à …80 000 €. Oui vous avez bien lu. Et la lecture en mode « ki sa ka alé la a ? » se confirme pour 2015…80 000 € soit un coût mensuel quasi luciférien
de…6 666 €. Et pour boucler ce dossier au flou « délitcieux »…cette association qui a un budget annuel de 335 320,00 € et peut se permettre un loyer mensuel de 6666 €, reçoit 227 740,00 € de subventions publiques par an.
MAIS après avoir pris de la HAUTEUR, on tombe des nues et c’est la fête du slip quand on apprend que le délégué général de la structure… Maurice #Edragas avait un salaire mensuel de 7000 €. On ne va pas envoyer de mail à Claude Bartolone. On va le faire très simple avec juste une petite calculatrice.

Martinique Pionnières avait un budget annuel de 335 320,00 €
-Le délégué général touchait un salaire annuel de 7000 € x 12 = 84 000 €
-Le loyer annuel de MP = 80 000 €
Rien que sur ces deux postes de dépenses on est à 164 000 €

335 320,00 – 164 000 = 171 320 €
Et on n’a pas encore pris en compte les autres salaires, les notes de frais, le coût des cocktails (nombreux), des billets d’avion, des restaurants etc.
Et…après on s’étonne de ce redressement judiciaire ? Sans commentaire mais comment taire ?

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer