Réforme institutionnelle en France : la Martinique et la Guadeloupe sérieusement impactées

La réforme institutionnelle souhaitée par le gouvernement français est en marche. Le 9 mai 2018,
trois textes seront présentés au Conseil d’Etat puis en conseil des ministres  : un projet de loi constitutionnel, un projet de loi organique et un ordinaire.
La réduction de 30 % du nombre de députés et sénateurs devrait provoquer un véritable tsunami politique dès les prochaines législatives de 2022 notamment dans les outre-mer.
Selon nos sources, les simulations pour la #Martinique donneraient 2 députés au lieu de 4 actuellement et 1 sénateur au lieu de 2. La #Guadeloupe, elle, serait à 2 députés et 2 sénateurs . A suivre

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer