Roger (de) #Jaham le chantre de l’escroquerie créole est de retour

[VIDEO] Régulier comme un pian saisonnier, le médiavore Roger (de) #Jaham revient. #ATV en #Martinique offre au président de Tous Créoles une énième tribune sans burnes pour promouvoir son escroquerie intellectuelle. Rappelez vous…le 15 août 2011 sur #France Inter il déclarait la bouche en cul de poule… » Un engagé un 36 mois » était « moins que rien, moins qu’un #esclave les esclaves sont arrivés longtemps après et eux avaient une valeur marchande que n’avaient pas les #blancs engagés pour 36 mois ».

En ce début d’année 2015, il revient avec une énième bourde dont son cerveau « éclairé » a le secret. Hier soir, au JT la journaliste lui pose habilement une question fine : « C’est important d’honorer les premiers colons ? »
Roger (de) Jaham sans solliciter son occiput répond comme un chien fou* (Chien fou…surnom que lui donnent ses amis békés) : « Oui, si nous sommes là, c’est grâce à eux. »
Sur le plateau, Édouard Ancet pas très à l’aise dans son rôle et dans son verbe est présent. On connaissait le nègre en littérature…mais on n’ose pas croire qu’il accepte d’être un nègre en télévision. Non on n’ose pas le croire. Édouard …rassure nous. Fè sa ba nou.

*Petit message privé à l’attention de Roger Jaham .

Mon cher Roro,

Arrête de comparer l’histoire de La Réunion avec celle de la Martinique… Par exemple …le 22 mai 1848 n’a rien à voir avec le 20 décembre 1848. Pour preuve…lis ce texte de Sarda-Garriga et tu comprendras l’insulte faite aux esclaves, aux ancêtres de Édouard Ancet ta sombre caution sous influence.
Au fait…contre la toux…créole utilise le gingembre comme ton ami Patrick Karam autre « enrhumeur »de la communauté domienne.

Bisous

Ton #jenesuispascreole

gilles dégras

IMG_0985.JPG

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer