Salon de la femme en Guyane : nou Dove ké sa ?

La #Guyane française est malade de son propre leurre.  Présentée comme un laboratoire du monde, il est dommage de voir qu’ici aussi, la #France a pipé les pipettes comme à l’île de La Réunion. Sous couvert de métissage, de vivre ensemble, de we are the world, we are the children…la discrimination pigmentaire devient un fait politique et sociétal qui n’a rien à envier au nazisme. Eh oui, c’est aussi violent que ça. Voilà un visuel pour le salon de la femme. Chouette. Sauf que la femme noire n’est pas présente. Pas de boni, pas de Bushinengué. Pas étonnant…la marque Dove qui blanchit déjà notamment l’Afrique est sur la place. Cause…We are select.