Sécurité en Martinique : VALLS démissionne !

20131017-230406.jpg

Barbara DE LA CRUZ, porte-parole des jeunes populaires de Martinique, regrette l’absence de solutions du ministre de l’intérieur Manuel VALLS, pour améliorer notre sécurité et le manque de considération pour les fonctionnaires de police martiniquais.

En 2012, François HOLLANDE disait : « LE CHANGEMENT, c’est MAINTENANT ! ».

En effet, en matière de sécurité, il n’a pas menti. Depuis Août 2012 :

• Les vols avec violence ont augmentés de 59,2%
• Les vols violents sans armes contre les femmes, ont augmentés de 193,3%
• 820 armes ont été saisies
• Les vols mains armées ont augmentés de 5,3%
• 12 meurtres ont touchés notre île
Nous demandons aux Martiniquais de tourner le dos à cette politique de gauche qui cesse de nous expliquer que ce qui est nécessaire est IMPOSSIBLE !

Les jeunes populaires de Martinique, encouragent les hommes et les femmes en charge de notre sécurité à ne pas baisser les bras et à ne pas hésiter à se faire entendre afin d’obtenir ce dont ils ont besoin pour atteindre leurs objectifs.

Nous appelons les élus et autres représentants politiques à se réunir afin de travailler ensemble pour lutter contre l’insécurité en Martinique. Il en va de la survie de notre société.

Nous demandons à la jeunesse Martiniquaise de nous aider à agir, s’ils ne veulent plus subir. Dans la vie, il y a les spectateurs et il y a les acteurs ; il y a ceux qui regardent et ceux qui agissent ; il y a ceux qui ont des désirs et ceux qui les réalisent. Nous demandons aux jeunes Martiniquais d’être les acteurs d’une seconde vie pour notre Martinique.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer