Séréna et Vénus Williams victimes d’une cyber attaque

Séréna et Vénus Williams victimes d’une cyber attaque

En Russie la vengeance est un plat qui se mange chaud!
Un mois après avoir été interdit de Jeux Olympiques pour « dopage systématique », la « réponse » russe ne s’est pas fait attendre. Un groupe de hackers russes, « Fancy Bears », a publié des documents de l’Agence Anti-dopage listant les produits « interdits » pour lesquels Vénus et Séréna Williams et la gymnaste Simone Biles auraient demandé une autorisation d’utilisation.
Les documents ont été authentifiés par l’Agence Mondiale Anti-Dopage qui déplore « cet acte criminel ».
Dans l’absolu cela ne démontre pas que les athlètes citées aient été dopées. Elles ont juste obtenu des autorisations pour des produits signalés dans la liste des produits prohibés. Le fait de demander l’autorisation joue en leur faveur. Quand tu prends un truc interdit tu ne vas pas demander l’aval des autorités.
L’AMA a d’ailleurs temporisé dans son communiqué : tout ceci est parfaitement légal et encadré.

Dans leur vengeance les hackers Russes s’en prennent aussi aux lanceurs d’alerte qui ont permis le dévoilement du scandale du dopage d’état en Russie. Yuliya Stepanova qui est maintenant réfugiée quelque part aux USA en a fait les frais, lors d’une cyber attaque le mois dernier. Son mari menacé a dû déménager.

Les « fancy Bears » ont promis d’autres révélation sur tous les athlètes du monde dans quelques jours. « Ce n’est que la partie visible de l’iceberg » ont-ils menacé.
Fancy bears : Ce groupe est connu pour avoir piraté TV5 l’an dernier, provoquant l’arrêt de la chaine TV. Ils se sont aussi attaqué aux ministères de la défense du Brésil, de la Chine, des pays d’Europe…

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer