Serge, la Martinique sé pa taw, sé ta nou

image
Voilà à notre humble avis, le texte qui résume le mieux la situation en #Martinique à un jour du deuxième tour de ces élections qui sentent le soufre…et ce n’est un article issu de la rédaction de #Bondamanjak mais on adore sa justesse.

Serge, la #Martinique sé pa taw, sé ta nou.
SÉ TOUJOU DAN DJOL AN BOSSU AN KA TWOUVÉ AN MEPWI
De l’imposture politique …
Face aux propos tenus par Serge #LETCHIMY, je me dois en tant que citoyen de réagir et lui rappeler une citation qu’il se doit de connaitre « tu es toi et moi je suis moi » (A.#CESAIRE) et je rajouterai « je ne te dois rien et la Martinique ne te doit rien ».
Comment comprendre que celui qui a fait alliance avec des élus de tous horizons parle aujourd’hui d’impostures politiques ?
Serge, les mariés (e) de la honte sont dans ton camp et ont de nombreux noms :
– DULYS-PETIT (droite, nouvellement dénommée la droite progressiste ?), BONTÉ (droite et président de l’association des maires grâce à toi), SAINTE ROSE CAKIN (droite), MAIGNAN (droite), PERASTE (droite), … : ceux qui sont restés sans rien faire quand le PPM faisait tout pour renverser CHARPENTIER à Basse-Pointe.
Ceux-là même qui sont descendus à Sainte-Luce pour faire élire un PPM en compagnie des MARAN père et fils. Ces prises de position ne t’ont jamais gêné Serge : pour toi, il n’y avait pas de honte.
– LARCHER (qui s’est fait élire sénateur grâce à Claude LISE), ANTISTE (qui était aussi un proche de LISE et qui s’est présenté à la Présidence du Conseil général avec ton soutien), MENCÉ (alors qu’il y a une année tu le combattais avec véhémence à Ducos), EUSTACHE (que tu as aussi combattu), MONTHIEUX (que tu as souvent combattu depuis l’éviction de DELEPINE), … : pour toi, il n’y avait pas de honte.
– SAMOT (que tu as combattu et envers qui tu n’as pas tenu tes engagements pour la Présidence de la CACEM), … : pour toi, il n’y avait pas de honte.
– LESUEUR que tu as soutenu à l’élection de l’Espace Sud, il y a moins d’une année : pour toi, il n’y avait pas de honte.
Serge ou sé chodyè ka di kannari fès a-y nwè …
Maintenant, il y aurait un viol démocratique … Peut-être peux-tu mieux en parler que les autres car tu n’as jamais eu honte de faire des mariages burlesques ? Serge, fais d’abord ta propre analyse.
De l’imposture médiatique …
En écoutant et regardant certains médias, il semblerait qu’aucun martiniquais ne soit pour cette fusion entre MARIE-JEANNE et MONPLAISIR. C’est faux.
Je suis de ceux qui affirment que cela est une alliance pour la Martinique qui pourra enfin être nouvelle.
Ce contrat de gestion de mandature est une innovation et une chance pour la Martinique avec des groupes représentatifs et avec des visions différentes en termes de développement social, économique, environnemental et culturel. C’est enfin une gouvernance partagée et responsable sur la base de valeurs et d’objectifs clairs : la défense de la diversité démocratique, le respect des hommes et des fonds publics, la moralisation des pratiques politiques. Mais ceux qui sont pour cette alliance ne sont pas interrogés par les médias qui sont pour beaucoup d’entre eux des vendus et même cette journaliste de Martinique première qui a répondu à un candidat qui attaquait LETCHIMY que ces propos n’engagent que lui.
Evidemment, les propos n’engagent que ceux qui les tiennent et les vôtres aussi n’engagent que vous.
A ce titre, qu’en est-il de l’analyse médiatique des propos de 2010 de Serge LETCHIMY et son contrat de mandature ? Rien, ils ont oubliés ? Quelles sont les promesses faites en 2010 qui n’ont pas été tenues ? Seules 25 actions sur 115 ont été achevées et maintenant tu nous en proposes 300. Moi, je t’en propose une seule : ne t’occupe plus des affaires martiniquaises.
Non encore rien, on fait l’impasse et on ressort les spectres de l’indépendance et de l’affaire Green Parrot. Qu’en est-il des affaires touchant la mandature LETCHIMY ? Les mémoires des journalistes ne sont que du côté pile car on est conseiller auprès de LETCHIMY. On mange gras dans le râtelier régional.
Ceux qui se sont affranchis du macoutisme sont méprisés et relayés à d’autres missions de second ordre.
Là, tu n’as pas honte.
De l’imposture populaire …
Serge, tu n’as créé aucun emploi et tu nous as endettés. Comment comprendre que tu sois obligé de créer un institut de statistiques avec l’argent des contribuables alors que l’INSEE, l’IEDOM et POLE EMPLOI cumulent les données économiques et sociales et les mets à disposition des collectivités. Tes chiffres sont tellement mauvais que tu en génères comme pour les emplois générés. Comment admettre que c’est celui fait qui évalue ? Effets d’annonce et communication sont tes maîtres mots mais le chômage et la misère sont toujours là. Serge, tu oublies que Fort de France est la 6ième ville la plus pauvre de France et la 11ième la plus endettée et cela sur 36 000 villes et communes. Tu as échoué à Fort-de-France et tu veux entraîner la Martinique dans ta frénésie. Notre argent ne servira pas à renflouer les dettes de Fort de France. On dira qu’avec Serge LETCHIMY nous étions au bord du gouffre et qu’il nous propose d’avancer d’un pas.
De plus tu n’as pas honte de donner par une politique élitiste (celle des appels à projets ou tu sélectionnes qui tu veux puisque c’est toi qui élabore les critères de sélection) 15 000 euros pour un martiniquais retournant pour monter un projet / et de donner 40 euros à celui qui est dans la misère et qui veut rentrer chez lui. Là tu n’as pas honte.
Tu accordes des subventions à tes propres élus que tu payes en temps et en heures. Mais tu ne peux pas payer les salaires de tes propres employés à l’heure, ni les bourses étudiantes ni honorer des paiements envers les prestataires extérieurs. Là, tu n’as pas honte.
D’autres élus doivent aussi se remettre en question et notamment AZEROT car son discours se résume à : « ne votez pas pour mon opposante (N .RENARD) qui était sur une liste soutenue par le PPM mais votez pour mon opposant (F.LORDINOT) qui est au PPM. » Heureusement que le ridicule ne tue pas car tu serais mort (de honte), Nestor.
Je dis aux martiniquais de voter « Gran sanblé pou ba peyi a an chans » et je rajoute « ba nou pep la pour une Martinique citoyenne ».
Serge, la Martinique sé pa taw, sé ta nou.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer