Serge Letchimy ne peut plus voir Alfred Marie-Jeanne en peinture…il n’en peut plus…si ça continue il va péter une durite

Rien ne va plus en #Martinique. Où du moins tout ce que Serge #Letchimy entreprend pour déchouquer Alfred Marie-Jeanne ne fonctionne pas.
Pour être franc, l y a de quoi se frapper durablement la tête sur le mur pas mûr des maçons.
Samedi 21 avril 2018 était organisé sur le parking jouxtant la place José Marti à Fort-de-France, un spectacle en hommage à Aimé Césaire, aux environs de 19h à quelques minutes du début, étaient déjà présents et installés aux premiers rangs des personnalités publiques et politiques, le maire du chef-lieu Didier Laguerre, l’ancien maire, Raymond Saint-Louis Augustin, David Zobda…etc mais aussi, Alfred Marie-Jeanne.

Arrive alors Serge Letchimy. Le député du coin, est beau comme une pièce de 2€. Petite chemise sympa, pantalon coupé à la Nilor pour faire 10 ans de moins.
Mais son sourire ultra brite vire au brute ultra quand il aperçoit le président du Conseil exécutif de la Collectivité Territoriale de #Martinique.
Son sang fluidifié par le bleu d’une petite pilule du week-end lui monte à la tête. Il est FURIEUX.
Ki sa misié ka fouté la ?
Ki sa ka alé la a ?
Sa ki rivé Didier ?
Didier…ou ka chèché mwen ?
Ou ka bliyé ki moun ki mété’w la ?

Alors il ne va pas s’installer à la place qui lui était réservée. Zot ka fouté pa mal di djel mwen ?
Il traverse la rue en pestant et se réfugie dans un bar offrant des arômes de rhum de l’autre côté de la rue, et c’est là qu’il traite le pays,
de pays de makoumè,
de pays d’enculés,
de pays oignon,
de pays sans sentiments
de pays san gren
de pays san kal
de pays pian
de pays pas pays,
de pays d’hypocrites
de pays d’ingrats
,


Lui l’héritier du poète il trouve inadmissible, scandaleux que des gens qui critiquent Césaire osent être présent, parlant d’incident diplomatique, fustigeant les propos de Marie-Hélène Léotin concernant Césaire. Son Césaire tant aimé. Il est intarissable. Ça donne envie de pleurer, tellement…
que les larmes de l’âme
deviennent
lames de l’arme.

Dans ce bar devenu, son sombre hémicycle d’un soir, ses vapeurs font peur.
Les clients, surtout les habitués qui lisent l’avenir dans les rondelles de citron, sont symboliquement accrochés à ses lèvres ornées d’écumes de rage. Ils boivent ses paroles donc ils n’ont plus soif.Cul sec.
L’élu déçu, déchu et dépité, distille même des injures. Beaucoup de manman doudou sont concernées. Hors de lui-même, Serge Letchimy, au coeur d’une gouvernance manquant d’ingénierie n’a donc pas assisté au spectacle identitaire. Sans commentaire mais comment taire ?

 En #France, le pays des droits de l’homme, #Colbert le père du #CodeNoir qui a une statue devant l’assemblée nationale française doit être fier de lui.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer