Statue de Colbert : quand le député de Martinique Jean-Philippe Nilor joue au gatè zé

En #Martinique, on appelle ça un gatè zé dans la langue de Patrick Confiant et de Raphaël Chamoiseau. Ce qui signifie en français, la langue de #Colbert le père du #codenoir …un gaffeur. Avez-vous vu sur le terrain ce rigolo à propos de la destruction de la maison Nomis à Monnerot ? NON. NORMAL…ce sont les békés qui financent son journal parlementaire avec la bénédiction fleurie de Pascal Margueritte.

Mais ce mercredi 10 avril 2019 a permis aux martiniquais-es de découvrir les piètres qualités de surfeur du romanticus du sud. Non maîtrise de son texte, bégaiements dignes d’un être fébrile traversant un gué.

Alors que le cas #colbert mérite un traitement construit, le petit yéyé de Sainte-Luce bâcle la chose sans une once d’éthique. Pathétique.

Et face à cet homme qui patate, le regard de Serge Letchimy en dit long.

Et le faciès de Sibeth Ndiaye constate le délit.

Cet homme est un fumant fumiste. La poudre aux yeux est son collyre. Je vous en prie…prions. Drapons nous dans un drapeau empreint de manque de peau. Pue thym…nous sommes dans de beaux draps.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer