Tant va la cruche à Lau qu’à la fin elle se casse

image

La #Guyane est bien présente au #SIA2016, salon de l’agriculture pour les intimes et autres vaches, veaux, cochons. Un stand y a été réservé par la Chambre d’Agriculture de l’ancien plus grand département de France désormais déguisé en Collectivité Territoriale.
Entre autres produits exotiques, est présente sur cet espace dédié une radio qui fait dans le son, l’image et plus si affinités.
Comme prévu, Marine Le Pen en campagne permanente et « interdite de séjour » dans bon nombre de territoires français d’Amérique profite de l’aubaine de la présence des indigènes pour se faire une promo sans avoir à prendre l’avion.
Et le vidé Le Pen déboule les allées comme un mardi gras.
Rudy, l’animateur producteur présentateur de « Outre Mer radio » (toute une promesse) et accessoirement de ATV Guyane ne peut contenir sa joie, pire, il se réjouit dans son Dim.
Il est le Monsieur Loyal, le ton est cordial, l’homme est virtuose de la lèche. Il va même jusqu’à présenter à la présidente du FN celle dont il ne sait peut être pas qu’elle est sa plus grande fan.
Béatrice Xiong LAU est agricultrice à Iracoubo, cette commune où un barrage de police permanent est installé en sortie de bourg (cas unique sur le territoire Français).
Elle est aussi vice-présidente de la chambre d’agriculture et, après avoir souhaité la bienvenue avec entrain et remis force cadeaux (confiture et pack de bière locale), elle se met à envisager la visite de la blonde présidente en Guyane, la félicite pour le travail accompli au Parlement Européen et toutes espèces de considérations considérables.
La vidéo postée sur la page de la radio ne tarde pas à recevoir des messages de soutien des militants FN et à provoquer l’ire d’autres internautes.
image
Mais c’est sur Twitter que l’emballement se produit : pressé, Rodolphe Alexandre (président de la Collectivité de Guyane) avoue un « moment gênant » tout en affirmant n’être que co financeur de l’opération (location du stand) et n’ayant aucune responsabilité dans l’épisode malheureux autant que maladroit.
L’élue agricole est lâchée en rase campagne, elle qui pourrait s’avérer être un boulet pour la majorité aux affaires :
les opposants au président lui reprochent d’être une proche, mais surtout d’être l’ancienne colistière de Gabrielle Nicolas (5e vp de la collectivité de Guyane en charge notamment de l’agriculture) quand celle-ci était elle même élue de la Chambre d’Agriculture.

La vidéo a depuis été supprimée par celui qui, en 2013, a bénéficié d’une subvention de 20 000 € octroyé par le député Gabriel Serville au titre de sa réserve parlementaire.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer