TCSP à l’arrêt : Arété badjolé Didier

On entend de drôles de conneries depuis quelques jours autour du TCSP et de sa mise en service de nouveau retardée, comme l’a décidée la CACEM lors de son récent Conseil Communautaire.  On lit des déclarations tellement saugrenues qu’elles en deviennent soit amusantes car  on se dit que celui qui sort ces inepties est juste un type qui n’a rien compris et qui fait un coup « belle chemise avec la  cravate mussieu », soit consternante car il y a aussi la réalité de la malhonnêteté intellectuelle et la manipulation de l’opinion dans ces propos.

La réalité est simple : depuis janvier 2016, tout a été fait pour ralentir, entraver, et finalement empêcher la mise en service du TCSP. Ceux qui n’ont pas réussi à tenir leurs engagements auprès de l’Europe, dès lors qu’ils ont été virés de Plateau Roy et de l’avenue des Caraïbes, ont mis en œuvre diverses stratégies  pour freiner la mise à la disposition des usagers de la Martinique, cet outil tant attendu. Mi sé sa ki réyalité-a !

Parce que, à bien regarder :

– qui devait mettre le TCSP en route avant le 31 décembre 2015 ?

– qui a contribué à plomber les comptes de la CFTU en refusant les deux augmentations successives  des tarifs normales sur le réseau des bus ? Ces augmentations normales, on le répète, et contractuelles qui auraient dû intervenir avant  l’arrivée du TCSP auraient donné un vrai bol d’air financier à la CFTU. Pourquoi ça n’a pas été fait ?

– qui a validé la multiplication  des recrutements et augmenté les salaires des employés de la CFTU plombant encore plus les comptes de la CFTU ?

– qui a choisi des bus à haut niveau de service qui consomment des tonnes de carburants et qui coûtent une fortune, selon la CFTU dans son résumé de la marche à blanc ? Ce serait intéressant de savoir qui participait aux missions en Belgique et qui a choisi ces véhicules qui coûtent si chers.

– qui jusqu’à ce jour n’a pas transmis les données techniques de la Marche à Blanc à Martinique Transports mais un simple résumé avec des résultats, sans que personne à Martinique transport ne puissent ne serait-ce que refaire les additions ? Qu’est-ce qu’on veut cacher ? Pourquoi ?

– qui a fait en sorte de créer les conditions du blocage du TCSP avec ces entraves et d’autres de façon à mettre en difficulté l’autorité organisatrice quand elle prendrait la relève ?

– qui n’a pas vu que toutes ces manœuvres allaient impacter l’exploitant CFTU aujourd’hui face à de graves difficultés ?

– qui pousse au feu le personnel de Martinique transport en grève, qui tente de le manipuler, de l’instrumentaliser en tentant de le convaincre de rejoindre les grévistes du Parc Naturel de Martinique envahissant le siège de la CTM ?

Alow, arété badjolé Didier.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer