TEDx FortdeFrance 2017 en Martinique : Tout kochon ni sanmdi yo, Pa pwan dlo mousach pou lèt, Si pa ni soutirè, pani volè

Capture d’écran 2017-12-13 à 20.47.35

Par Olivier JEAN-MARIE.

Je suis un des speakers ayant participé à l’édition 2016 de TEDx FortdeFrance en #Martinique.

Il me semble important que vous ayez des informations que vous n’avez peut-être pas concernant TEDx FortdeFrance.

Je me définis comme un citoyen cultivant liberté et bienveillance.

Je suis très concerné par l’action collective et notre responsabilité individuelle dans la préservation de relations franches, saines et épanouissantes dans nos communautés.

Vous trouverez ci-après la suite de la tribune publiée en septembre dernier http://www.oejm.net/actualite/tedx-fortdefrance-2016-fais-ca-pour-moi-et-i-bon-kon-sa/

Tout kochon ni sanmdi yo
Que s’est-il passé depuis la mi-septembre ?

Le 17 septembre 2017, à la demande de l’organisateur Laurent CYPRIA, je crée un groupe whatsapp « solutions TEDx 2016» réunissant les speakers TEDx 2016 et l’organisateur. Il s’agit de ne pas perturber la communauté TEDx FortdeFrance qui échange sur un groupe whatsapp réunissant les speakers des éditions 2015 et 2016 et s’apprêtant à accueillir les speakers de l’édition 2017.

Ce groupe whatsapp « solutions TEDx 2016» a pour vocation de sortir de l’impasse de l’édition TEDx FortdeFrance 2016 : 9 mois après l’évènement les vidéos des speakers ne sont pas finalisées et sont donc loin d’être transmises à TED pour approbation et publication.

Le 19 septembre, l’organisateur Laurent CYPRIA, avant d’intégrer les speakers pressentis pour l’édition 2017, exclut les speakers 2016 et un des coachs (qui supporte bénévolement l’initiative depuis 2015) du groupe Whatsapp TEDx FortdeFrance réunissant tous les speakers 2015 et 2016.

Le 23 septembre, une réunion, demandée par certains speakers de l’édition 2016 et rassemblant 5 speakers et l’organisateur tourne court. L’organisateur refuse de montrer aux speakers les vidéos 2016 finalisées par le nouveau prestataire vidéo. Le prestataire initial ayant remis des travaux inachevés pour cause de paiement partiel. Paiement partiel assuré, non pas par l’organisateur mais par 3 speakers de l’édition 2016 (dont moi).

Ayant individuellement participé à hauteur de 150 € avec 2 autres speakers 2016 pour un montant total de 450 €, au paiement du premier prestataire vidéo qui a réalisé la prise de vue le 16 décembre 2016 à Madiana, je réclame que me soient remises les vidéos. L’organisateur refuse. Lajan nou ka bat nou !

Le 27 septembre, j’alerte le Maire de Fort-de-France et son directeur de cabinet du risque qu’ils prennent d’associer à nouveau la Ville de Fort-de-France à cette manifestation en 2017 compte tenu de cette situation.

(Depuis 2015, la Ville de Fort-de-France soutient TEDx FortdeFrance en mettant à disposition les locaux de l’espace Camille Darsières pour les répétitions et le Théâtre Aimé Césaire pour la réalisation du 20 décembre 2017).

Depuis le 23 septembre, de façon hebdomadaire, jusqu’au 16 novembre dernier, je relance, dans le groupe whatsapp « solutions TEDX 2016 », l’organisateur sur l’avancée de la finalisation des vidéos. Il m’est régulièrement répondu que « ça avance » sans engagement sur une date éventuelle de transmission des vidéos finalisées à TED.

Le 16 novembre, l’organisateur Laurent CYPRIA quitte le groupe Whatsapp « solutions TEDX 2016 », en nous menaçant : « les news, c’est que mes prestataires reçoivent des coups de fils de gens qui leur disent de ne pas travailler avec moi. Tous les cochons ont leur samedi. A bon entendeur salut . »

Depuis ce 16 novembre 2017, soit 11 mois après la captation du 16 décembre 2016, nous n’avons pas d’information sur l’avancée du projet de publication des vidéos sur la plateforme TEDx.

Pa pwan dlo mousach pou lèt :
Voici le programme prévisionnel de l’édition 2017 et un message adressé le lundi 11 décembre 2017 par l’organisateur Laurent CYPRIA à des clients potentiels dans le but de les inciter à acheter leurs billets pour cette édition de TEDx FortdeFrance prévue le 20 décembre 2017.

programme-public-TEDx-FDF-2017

17-12-11-mail-organisateur-TEDx-FORTDEFRANCE2-PNG

Plusieurs interrogations surgissent à la lecture de ce message.
La « surprise » sera-t-elle à nouveau Laurent CYPRIA qui contreviendrait, comme en 2016, au règlement de TED qui interdit à l’organisateur d’un événement TEDx d’être aussi speaker? Tentera-t-il comme en 2016 le coup de welto du « ou wey ou pa wey » avec le règlement de TED ? Je note qu’il a pris soin de se placer en fin de matinée pour éviter les mésaventures de 2016. En effet il s’était alors placé en dernière position en fin d’après-midi et avait donc fait les frais de l’ « invitation » de la direction de Madiana à quitter les lieux à 18H30 le 16 décembre 2016.

Pourquoi le nom de famille des intervenants ne figure-t-il pas sur le programme ?

Pourquoi ne peut-on régler qu’en espèces ?

Pourquoi ne faut-il pas publier sur les réseaux sociaux ?

Pourquoi ne figurent ni la date, ni le lieu de l’événement ?

Pourquoi le nom de l’organisateur Laurent CYPRIA ne figure ni sur le message ni sur le programme ?

Yo sé di ke konsyans-li pa trankil !

Serait-ce parce que l’organisateur, à 9 jours de l’évènement, n’aurait pas encore obtenu la licence TED pour organiser cette édition de TEDx FortdeFrance 2017 ?
Comme l’indiquerait l’absence d’information sur le site officiel de TED ? : https://www.ted.com/tedx/events?autocomplete_filter=TEDxFortdeFrance
Cette situation serait-elle due à l’incapacité de l’organisateur de fournir des vidéos correctes des talks de l’édition 2016 ?

L’organisateur ne serait-il pas en train de communiquer sur une marque (TEDx) sans en avoir les droits ? Es i pa ka fè nou pwan dlo mousach pou lèt ?

Ce qui est certain c’est que l’organisateur n’a pas renoncé au I Bon Kon Sa.

A l’heure où nos marchands de fruits et légumes sur les marchés acceptent les paiements en carte bancaire, se limiter aux espèces est étrange, qui plus est, encaissées par une structure (la Brasserie du Théâtre) n’ayant rien à voir avec l’organisation de manifestations événementielles. Les autorités compétentes pourraient peut-être se pencher sur cette situation.

Si pa ni soutirè, pani volè,
Que les choses soient claires.

Je suis un militant de l’autonomie individuelle et de l’intelligence collective.

Je n’appelle pas au boycott de cette manifestation. Chacun, partenaire (Ville de Fort-de-France, WiMediaCOm Digital, Total Praise, Brasserie du Théâtre …) spectateur passionné d’innovation, speaker, animateur déterminera en son âme et conscience, en connaissance de cause, sa position.

Je soumets une question à la conscience de chacun :

Les fait relatés ci-dessus aujourd’hui et le 21 septembre dernier (http://www.oejm.net/actualite/tedx-fortdefrance-2016-fais-ca-pour-moi-et-i-bon-kon-sa/) :

– Retard de publication des vidéos TEDx FortdeFrance 2015 (publiées en juin 2016 soit 6 mois après alors que nos voisins guadeloupéens les publient en 3 semaines https://www.tedxpointeapitre.com/

– financement de la prise de vue de l’édition 2016 par des speakers en l’absence de budget prévu par l’organisateur,
– 4 speakers 2016 privés de « live » à Madiana du fait de l’absence de convention d’occupation des lieux,

– absence de publication des vidéos TEDx FortdeFrance 2016 un an après l’événement,

– rupture du dialogue brutale et menaçante avec les speakers 2016,

– mise en œuvre d’une organisation 2017 énigmatique et confidentielle,

me semblent éloquents.

Nous ne sommes manifestement pas en présence d’une manifestation qui en 2017 mettra à l’honneur les valeurs d’innovation, de transparence, de respect, d’exemplarité, d’intégrité, d’efficacité et d’élégance.

Si nous continuons à encourager ce type de comportement (le « I bon kon sa » – l’absence d’ambition -, le « fais-ça pour moi » – l’économie relationnelle de la connivence -, le « fè moun pwan dlo mousach pou lèt » – la tromperie et le mensonge) par solidarité amicale, politique, familiale ou par envie de partager ses idées, ne serons-nous tous pas co-responsables et collectivement perdants ?

Olivier JEAN-MARIE

Le 12 décembre 2017
06 96 32 82 14

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer