Tu as lu PEM ?

IMG_4595.JPG

Ça sent le guacamole pour Fred #Célimène et Kinvi #Logossah. Leur avocat Philippe Edmond-Mariette fait le tour des médias en #Martinique mais le pitt judiciaire semble bien actif. Le nouveau coup de zépon de la présidente Corinne Mencé-Caster qui n’a rien d’un remix du titre d’Eric Virgal …Pa fè mwen la PEM…et comme mon ami Miguel…Movééé !!! A qui la faute ?

La Présidente de l’Université des Antilles a pris hier, mardi 7 juillet 2015, un arrêté de prolongation de la mesure d’interdiction d’accès aux enceintes et locaux de l’établissement à l’encontre de MM. Fred Célimène et Kinvi Logossah, jusqu’aux décisions définitives des juridictions disciplinaires et judiciaires saisies. Cette prolongation des arrêtés se fonde sur l’article R712-8 du Code de l’Education relatif aux pouvoirs de police du chef d’établissement.
Cette mesure vise à rétablir l’ordre et à ramener la sécurité sur le campus, tout en assurant la sécurité des biens et des personnes, y compris celle des personnes concernées par l’arrêté.
Ce pouvoir de police relève strictement de la présidente de l’université qui est appelée à l’exercer dès lors qu’il y a du désordre ou des menaces de désordre.
Les deux professeurs ont été informés que la présidente envisageait de prolonger la mesure d’interdiction d’accès et ont pu formuler leurs observations. La procédure s’est déroulée en respectant les droits de toutes les parties prenantes.
L’article R712-8 prévoit, en effet, qu’après un premier arrêté de 30 jours, une prolongation peut être envisagée jusqu’aux décisions définitives des juridictions disciplinaires et judiciaires saisies. Il n’y a donc aucun abus d’autorité. Il importe de rappeler que les barrages posés devant le Campus relèvent d’initiatives de comités de la société civile, auxquels se sont joints des enseignants, des administratifs et des associations de parents d’élèves, et notamment l’UPEM qui a exprimé sa totale solidarité avec les manifestants, en regard de la situation, de la proximité des inscriptions et de la nécessité de préparer la rentrée de l’UA dans de bonnes conditions. Les voies de recours ont été notifiées aux intéressés.

P/O la présidente de l’Université, Le Vice-président délégué aux affaires juridiques et contentieuse

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer