Un peu de marche ça ne peut faire que du bien…

Mercredi 26 juin 2013, jour du centenaire de la naissance de Aimé Césaire, l’hôtel Batelière en Martinique est le terrain de jeu choisi du Premier Ministre Jean-Marc Ayrault, les invités sont triés sur le volet, les cartons d’invitation font un carton dans une nuit noire où il faut montrer patte blanche au cœur d’une forte odeur de naphtaline mélangée à du mahogany. Dans sa voiture lustrée, un directeur de cabinet œuvrant à la Région Martinique arrive à l’entrée de l’hôtel. Mais là s’arrête son itinéraire.
Le service d’ordre lui signifie clairement qu’il ne pourra pas parquer son véhicule à l’intérieur car celui n’est pas « badgé » et ne répond donc aux contraintes protocolaires. Sans se mettre en colère (cool ça rime avec …), le Dir Cab fait remarquer qu’il est de…la Région Martinique quoi !!!!! De toi à moi quoiiii. Mais la résistance est stricte. Il insiste..  » J’ai des cadeaux que je dois ramener pour le Premier Ministre… ».
C’est mort. Les arguments n’ont aucun poids au cœur de la démocratie participative. Dialogue de sourds …bien en tendu. Lol’ Finalement, cette malheureuse aventure se terminera en mode « Walking on the road » après ce No pasaran ferme et définitif. Sans commentaire mais comment taire ?

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer