Une assistance parlementaire ultramarine dépense 13.000 euros d’argent public, notamment pour s’acheter des vêtements

IMG_7977

Le cas Penelope #Fillon a ouvert en grand la boite de Pandore qui illustre les pratiques financières déviantes dans le monde politique notamment à l’Assemblée nationale française.
Une assistante parlementaire du député de #Mayotte Saïd #Boinali a été condamnée fin février 2017 par le parquet d’Evry, pour avoir dépensé 13.000 euros d’argent public, notamment pour s’acheter des vêtements.
La jeune femme avait utilisé frauduleusement des formules de chèques et la carte bancaire mises à sa disposition par le député.
On ne sait pas si Fatoumata a ri. Néanmoins, en #Martinique, dans l’univers des attachées parlementaires on ne rigole pas. Pire on mange du riz, on boit du Coca Cola pour tenter d’endiguer une brusque cacarèle déclenchée par le nouveau dynamisme d’une justice qui veut mettre de l’ordre dans ce milieu opaque avant le dimanche de Pâques.
Selon nos sources ça va chier dans certaines circonscriptions surveillées dans pas longtemps. A suivre.

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer