Une très mauvaise nouvelle pour la Martinique et la Guadeloupe

20121217-160244.jpg

Par Younous Omarjee. Député européen Front de Gauche

J’avais déposé des amendements pour le renforcement des clauses de sauvegardes et du mécanisme de stabilisation visant à protéger les bananes communautaires, et celles des régions ultrapériphériques en particulier, de l’abaissement des seuils et des contraintes administratives prévus dans les accords bilatéraux.

Malheureusement ceux-ci n’ont pas été pris en compte, et c’est une fois de plus la vision dictée par l’OMC qui a primée dans les propositions de la Commission européenne et dans celles de la commission du commerce international du Parlement européen.

Avec ces accords, c’est la mort de la banane antillaise qui est programmée, c’est à dire la fin de toute protection à partir de 2018.

La banane antillaise sera livrée à la concurrence sauvage et déloyale de la banane américaine, dite banane dollars.

Une fois de plus, les intérêts des régions ultrapériphériques ne sont pas pris en compte et sont même sacrifiées sur l’autel du libre échange et de la dérégulation économique.

C’est une très mauvaise nouvelle pour la Martinique et la Guadeloupe, et pour les milliers d’emplois qui en dépendent.

20121217-160406.jpg

A lire aussi sur le même sujet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer